close

Qui sommes nous ?

Bayah

Bayah

Chien de troupeau

<p>« Je suis une chienne croisée Beauceronne / Bergère allemande de 10 ans. J’ai vécu une vie tranquille dans la maison de Stéphane que je gardais, et j’avais l’habitude d’aller faire mon petit tour tous les jours, en toute indépendance. J’aime vadrouiller! A cause de mon arthrose et des divers ennuis de santé que j’ai eus, mon maitre pensais que j’aurais du mal à suivre. Mais malgré mon âge, je suis une vrai guerrière du chemin ! Toujours partante, enjouée, je suis très heureuse de faire partie de la troupe. Après quelques semaines, j’avais retrouvé une forme olympique. Rien ne m’arrête, et je me remets très vite de petits problèmes rencontrés avec mon moral d’acier. J’adore surveiller les ânes et donner un coup de main pour les cadrer, les empêcher de venir mettre le nez dans les sacoches, les ramener, faire avancer Marius, en bonne vrai bergère… J’aime beaucoup me coucher dans leurs pattes aussi, j’ai confiance. Ma taille et ma grosse voix impressionnent quand je garde le camps, mais je suis une vrai pâte de chien, beaucoup plus sociable que ma pote Kali, que j’ai appris à connaître quand nous sommes partis. Nous avons dû nous mettre d’accord, au début, sur notre place respective, mais nous formons une bonne équipe maintenant.</p>

View More
Céline

Céline

Chanteuse

<p>Suissesse, passionnée de nature et d’animaux, j’ai partagé ma vie entre un travail alimentaire qui me laissait tout de même passablement de temps, et mes passions, telles les promenades contemplatives avec ma chienne, la musique et le spectacle, les soins naturels, la croissance individuelle, mon engagement pour un monde meilleur, et les relations en général, auxquelles j’accorde beaucoup d’importance. Aujourd’hui, j’ai besoin d’aller plus loin, de donner encore plus de sens à ma vie, et d’oser me déconstruire, me désencombrer pour laisser s’exprimer les potentiels qui m’habitent. J’ai aussi envie de trouver un nouveau mode de vie, d’abord à travers l’itinérance, puis en fonction des opportunites de « vivre autrement » sur lesquelles nous allons tomber. Je décide donc de prendre mon destin à bras le corps et de suivre mon rêve de cette expérience inter-espèces vers l’essentiel, vers l’évolution et la découverte. C’est le grand saut, en confiance avec le fait que ce que nous rencontrerons doit être rencontré.</p>

View More
Stéphane

Stéphane

Journaliste baroudeur

<p>« Mon métier, c’est journaliste. Ma passion, c’est le chemin, c’est marcher au pas de l’âne, pour retrouver le rythme naturel de la respiration, oxygéner le corps et le cerveau, et le cœur aussi parfois. J’ai besoin de me retrouver, de me couper de la frénésie du monde, d’être moi simplement, le temps d’une marche. J’ai envie de déguster chaque minute comme un met délicieux. Envie de me remplir de l’énergie des arbres, du soleil ou de la pluie, d’avoir chaud, d’avoir froid, de me sentir vivant. Besoin de découvrir, d’apprendre, de savoir, comme un enfant, m’émerveiller encore et encore d’une source ou d’un oiseau de passage. Je marche pour mon plaisir, je marche aussi pour le plaisir de la connivence avec Marius, mon compagnon à quatre pattes et aux longues oreilles. On me dit un peu fou, courageux, naïf, on me trouve sympathique avec mon grand sourire accroché aux oreilles… Mais je suis aussi persévérant, déterminé, prudent. Je n’oublie jamais le contact de la terre ou de la pierre sous mes pieds, pendant que ma tête erre à la cime des arbres, au-dessus de l’horizon ou dans les étoiles … »</p>

View More
Kali

Kali

Gardienne des sacoches

<p>Chienne Husky X Berger. « J’ai été adoptée par Céline en 2008, à l’âge d’un an, dans un refuge. Nous avons vécu une chouette vie, rythmée par les sorties, le travail, les week-ends et une famille aimante. Quand ma maîtresse m’a proposé cette aventure, j’ai de suite été très enthousiaste et nous avons fait quelques tests de randonnées qui se sont révélés très concluants. J’étais en bonne condition pour entreprendre le périple! Au début, j’ai vécu quelques émotions fortes liées à cette nouvelle vie et surtout au fait de devoir désormais partager l’attention de Céline, que j’avais avant entièrement pour moi, avec les autres animaux. L’arrivée de Bayah a été un peu dur à accepter, mais aujourd’hui on est bien copines et je suis enchantée d’avoir ma place dans la meute et de vivre sur la route, dehors en nomade. Les gens me prennent facilement pour un petit loup tout doux et ont envie de me papouiller, mais l’envie leur passe vite lorsque je dévoile ma dentition. En effet, je suis moins sociable que ma comparse Bayah. D’ailleurs, ma spécialité, c’est garder les sacs à dos ou les sacoches. Je reste très volontiers à côté des affaires pour être certaine que personne ne touche aux croquettes ! »</p>

View More
Marius

Marius

Âne voyageur

<p>J’avais dix mois quand on m’a confié à cet énergumène qui s’appelle Stéphane. Il a été tendre et attentionné avec moi. Je l’ai adopté très vite. Mais j’ai commencé à l’aimer vraiment quand il m’a emmené en balade dans des paysages magnifiques où l’on trouve des baies sauvages, de l’herbe tendre et bien verte. Oui je suis très gourmand. Il m’arrive d’aller chiper un peu dans son sac à dos… Bien sûr, parfois, il m’énerve un peu. Surtout quand il veut me faire traverser des rivières. C’est un truc que je n’aime pas. Mais comme il est encore plus têtu que moi, il a réussi, ce bougre d’animal, à me convaincre que c’était possible. Je lui fais confiance, à cet humain : on a traversé des galères et on s’en est bien sortis. La nuit je dors à proximité de lui. Je n’aime pas qu’il s’éloigne et quand il est hors de ma vue, je l’appelle. Et quand je braie, faudrait être complètement sourd pour ne pas m’entendre !</p>

View More
Symphonie

Symphonie

<p>Mule de Fjord X âne noir. « Moi, j’ai rejoint la troupe peu avant le départ. J’ai rencontré Marius dans le van, et il m’a fallu quelques semaines pour créer un lien solide avec ma nouvelle humaine et ses acolytes. Je suis une petite mule indépendante, curieuse, douce, affectueuse et dynamique. J’aime le contact humain proche et privilégié, j’adore me promener, découvrir de nouveaux chemins, partir à l’aventure. Avant le grand voyage, je n’avais fait que des randonnées sur quelques jours, mais je connaissais déjà le bât et son chargement, la coopération, les chiens et le bivouac avec une longue longe – même si je préfère être dans un parc pour la nuit, bien entendu. Je suis rustique, j’ai le pied sûr et donc une certaine facilité en terrain difficile, où je reste calme en général. J’ai encore un peu peur de certaines choses, comme les gros camions et tracteurs, ou les vaches entreprenantes, mais je vais m’habituer. Nous formons une bonne équipe tous les six! Je n’aime d’ailleurs pas trop que d’autres animaux s’approchent de Marius, car je suis exclusive. Cela donne parfois un peu de fil à retordre à Stéphane et Céline, mais bon, c’est du piment de mule!</p>

View More

L’histoire du Marius Tour

LA GÉNÈSE

Marius est arrivé à la maison à l’âge de 10 mois. Ni lui, ni moi n’étions marcheurs. Alors, ensemble, nous avons appris à marcher ! Sans le savoir, ces premiers pas allaient nous mener très loin !  C’est en 2007 que nous foulons pour la première fois les chemins pendant trois longues semaines. La vie et ses aléas m’ont poussé cette année-là, à prendre mon sac à dos et mon âne pour aller chercher sur les sentiers ce que je ne trouvais pas dans mon quotidien : des réponses à des questions existentielles.

VOYAGE INITIATIQUE

En 2007, nous foulons pour la première fois les chemins pendant trois longues semaines. La vie et ses aléas m’ont poussé cette année-là, à prendre mon sac à dos et mon âne pour aller chercher sur les sentiers ce que je ne trouvais pas dans mon quotidien : des réponses à des questions existentielles. Pas après pas, ce périple de 350 km s’est transformé en un voyage initiatique qui a changé ma vie ! J’ai alors découvert que la randonnée au long cours pouvait être une invitation au voyage intérieur.

DÉJÀ DIX ANS SUR LES SENTIERS

Depuis 10 ans, Marius et Stéphane parcourent chaque année, pendant 5 à 8 semaines, de petits morceaux de France. Chaque périple nous a offert son lot d’émotions, de sensations et de rencontres. Chaque kilomètre est aussi l’occasion de soutenir des enfants malades ou handicapés par le biais d’associations. Depuis 2011, il marche pour Solidarité Elisa.
1presentation (6)

UTOPISTES ET RÊVEURS

TOUT QUITTER ET RIEN EMPORTER…

Partir tous les ans est devenu nécessaire, vital, indispensable. Le retour au quotidien s’est révélé de plus en plus difficile. L’âme du vagabond, s’est, elle, sentie de plus en plus à l’étroit dans son costume de sédentaire. Alors j’ai fini par céder à l’appel du chemin : j’ai arraché mon déguisement, vendu ma maison, mes meubles, conservé quelques affaires dans un garage, quitté mon boulot pour partir sillonner une partie de l’Europe.  Durant trois années en effet, nous allons vivre une vie de nomade, expérimenter l’itinérance après s’être délesté du superflus pour partir avec l’essentiel : libre et au pas de mon étonnant compagnon de voyage.

UN VOYAGE DE 15 000 KM

Il y avait à l’origine le projet d’aller à Compostelle. Le voyage qui s’est petit à petit dessiné doit nous mener en Suisse, puis en Bourgogne et à Strasbourg. Nous poursuivrons vers l’ouest, direction la Bretagne après être passés par la Normandie et le Mont Saint  Michel. Arrivés à Compostelle, nous poursuivrons vers l’extrême sud du Portugal avant de revenir en France en contournant Séville. Pour rejoindre l’Italie, nous traverserons le Sud-Est : direction la botte ! Ce sont les grandes lignes de cette aventure mais nous nous laisserons guider par les rencontres et les envies qui naîtrons en chemin.

A LA RENCONTRE DES AUTRES

Marius et moi ne sommes pas seuls dans cette aventure. En effet, Céline, une suissesse de 38 ans, passionnée de nature et d’animaux, nous accompagne dans ce voyage de 15 000 km avec sa mule Symphonie et sa chienne Kali. C’est une grande première pour elle qui a toujours rêvé d’une telle aventure. Notre petite caravane d’utopistes et de rêveurs se laisse guider par les rencontres. Rencontres avec les autochtone mais aussi avec des agriculteurs, des alternatifs, ceux qui voient le monde et la vie autrement.
DSC_0417
Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !