close
Marius Tour de FranceMTF #Eure

Jour 478 / J’ai testé le Board Joëring

Marius s’est rapidement entendu avec Polka, Qualine et Doudou, les trois ânesses de mes hôtes : Gaële, Bruno et leur fils Yaouen. Après une première nuit dans un parc situé à quelques dizaines de mètres de la maison, nous l’avons ramené dès le lendemain dans une pâture située près de la villa et à côté des longues oreilles de la petite famille.

C’est Polka qui est arrivée la première à Beuzeville. C’était en 2003. Elle a eu d’abord comme compagne de pâture Lisette, une chèvre, avant que Qualine n’arrive en 2005. Doudoune est née chez eux en 2013 ! C’est en fait la fille de Qualine et de Bourriquet, un bel étalon Cotentin, qui a eu la bonne idée de s’échapper de sa pâture et qui a eu le temps de mettre l’ânesse en cloque alors qu’il était hébergé, avant le retour de son propriétaire… Rapide le loustic ! Marius a d’abord ignoré le troupeau, plus intéressé de savoir où j’étais et si je n’allais pas l’abandonner. Peucheurette !! Rapidement, on l’a mis avec ses nouvelles copines de pré. Les « présentations sensorielles » faites, Marius a fait mine de les snober avant, de temps en temps, de partager un bout d’herbe avec l’une ou l’autre ! Qui a dit que Marius n’était pas sociable !?

 

Mais ces trois ânesses ne restent pas toujours tranquillement au pré ! Gaële, Yaouen et Bruno randonnent dès qu’ils le peuvent et emmènent dans leurs pérégrinations leurs chères protégées. En fait, ce sont des passionnés de randos et ils ont fait d’ailleurs de nombreux kilomètres notamment en Bretagne, dans le Vercors ou encore le Tarn et Garonne avec leurs ânes. Cette année, c’est dans l’Aubrac qu’ils emmènent leurs longues oreilles.

Adeptes de l’attelage et du débardage, et férus de ski, mes hôtes se sont naturellement intéressés au Ski Joëring, une discipline qui consiste à se faire tracter à ski par un équidé (classiquement, un cheval). La tentation était grande depuis quelques temps d’essayer avec leurs ânesses. Une année particulièrement abondante en chute de neige en Normandie, et ils ont pu sauter le pas en créant eux-mêmes leur Ski Joëring. Cependant, ce genre d’occasion dans l’Eure reste assez limitée : pas plus de 2 ou 3 jours par an. Du coup, Bruno et Gaëlle ont cherché une autre façon de pouvoir se faire tracter par leurs ânesses et ont utilisé d’abord une planche à roulette type skate-board, avant d’acheter une planche adaptée au cerf-volant de traction. Bruno a aussi inventé le harnais pour être tracté, les brancards et les guides. Et c’est ainsi que j’ai eu droit à une petite présentation du Board Joëring avec un âne, avant d’essayer moi-même la planche à roulettes tractée. Après deux chutes, j’ai assuré un peu !! Comme ça, ça parait simple mais… non en fait !! Je ne sais pas faire du skate alors du board !!! C’est compliqué de coordonner ses mains pour tourner et freiner, ses pieds pour faire pivoter la planche tout en ayant l’œil sur l’âne qui doit suivre le mouvement… J’ai fait une interview et vous prépare la vidéo !! En attendant vous trouverez tout sur Board Joëring et comment en fabriquer un sur le site de Bruno en cliquant ICI.

Après deux jours passés dans la petite famille de Bruno et voyant que Marius s’entendait bien avec leurs protégées, ils m’ont proposé de le garder le temps pour moi de faire un aller-retour dans la Drôme afin de récupérer Malone. Cela me facilite beaucoup les choses et m’enlève une sacrée épine du pied. Je cherchais depuis un moment un lieu sûr où laisser mon compagnon sans vraiment trouver. La date de mon départ pour la Drôme dépendait de cela.

Pendant cette pause, j’ai pu avancer mes vidéos et le blog. Me reposer aussi et faire le point quelques jours après le départ de Céline. Mes hôtes m’ont également fait visité la région comme Honfleur. Cette ville figure parmi les importantes bourgades du duché de Normandie. Son développement coïncide avec les invasions scandinaves et l’installation des Normands (les vikings) à partir du IXème siècle dans la Baie de Seine. Sa situation géographique privilégiée, de port d’estuaire et de port de mer lui confère, en effet, de nombreux avantages et détermine sa double vocation pour les siècles à venir : la défense du fleuve royal et le départ des grandes aventures sur la mer océane.


J’ai donc pris le train à Pont-l’Évèque, ville davantage connue pour le fromage qui porte son nom que pour sa gare. Changement à Paris puis direction Valence où une amie m’héberge le temps de récupérer Malone puis de reprendre un train en sens inverse. Re-Paris donc, arrêt chez un ami et sa petite famille pour prendre une correspondance le lendemain pour … la gare de Pont-l’Évèque où Bruno et Yaouen nous attendaient !

Malone et Yaouen n’ont pas mis beaucoup de temps à discuter puis jouer ensemble ! C’est cool ! Bruno étant un vrai passionné de jeu de société, autant dire que nous nous sommes amusés …

Dimanche, Camille, une amie venue passer quelques jours avec nous sur le chemin, nous a rejoints. Bruno et Gaële l’ont gentiment accueillie chez eux pour une nuit, la veille du départ.

Tags : BeuzevilleBoard JoëringEureHonfleurNormandie

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !