close

« La grande majorité des massifs de la Savoie sont des massifs alpins, parmi lesquels ceux des Bauges, de la Chartreuse, de la Lauzière, de la Vanoise et du Beaufortain. À ces massifs s’ajoute également la partie la plus méridionale du Jura, située à l’ouest du département dans l’Avant-pays savoyard et formée principalement par le mont du Chat, l’Épine et le massif de la Chambotte. La Chautagne matérialise la frontière géologique entre les Alpes et le Jura et appartient à l’avant-pays savoyard. Ce dernier est  structuré par une ossature calcaire composée par des chaînons jurassiens recouverts en partie par la zone molassique périalpine qui s’étend jusqu’en Suisse. Les barres calcaires datées du Jurassique et Crétacé structurent le paysage de leurs escarpements et crêtes abruptes ». (Source : http://www.surlespasdeshuguenots.eu)

IMG_20160629_190520On quitte le site du festival Musilac et par là-même les rives du lac, pour retrouver la nature et son calme. Depuis quelques jours, le brouhaha de la ville nous casse les oreilles et nous enfume les narines malgré le côté sympa et décalé de marcher en zone urbaine avec notre caravane.

20160630_103517Nous ne pouvons longer la voie ferrée : le chemin est inaccessible car  » cette partie du sentier côtoie des espaces naturels sensibles où vivent de nombreuses espèces d’oiseaux sauvages ». Et bien sûr, comme l’explique le panneau, il est interdit de circuler pour « préserver leur tranquillité ». Bien évidemment, les TER et les TGV qui circulent à côté, ne nuisent absolument pas !  Du coup, les randonneurs accompagnés d’un âne et d’un chien sont invités à emprunter la route et le village de Brison-Saint-Innocent s’impose. Dans ce village, nous nous arrêtons dans une boulangerie pour petit déjeuner et acheter du pain. Le boulanger immortalise le moment : deux ânes devant son commerce, ce n’est pas courant ! Ça mérite une photo sur Facebook !
20160630_124107A peine le goudron retrouvé qu’un automobiliste s’arrête à notre hauteur pour nous proposer de faire une halte chez lui : « Je vous prépare une grosse salade de tomates. J ai de la bière et du vin » nous lance-t-il à travers la fenêtre de sa voiture. Mais il est déjà tard et si nous nous arrêtons chez lui, nous n’avancerons pas aujourd’hui. Dilemme. Finalement, la vie a décidé pour nous puisque nous n’avons jamais trouvé la cabine téléphonique anglaise rouge qu’il nous avait donné comme repère pour arriver chez lui.

IMG_20160630_140213Enfin, la départementale est derrière nous. Devant, le « chemin des gros »… Bizarre nous qui pensions avoir perdu du poids … Nous entamons alors une longue montée sur une piste qui longe, dans un premier temps, des vignes avant de s’enfoncer dans une forêt. Nous y avons rencontré une infirmière à la retraite et ses petits enfants, avec qui nous avons discuté un petit moment au bord d’une source.

20160630_151252
Xavier immortalise les dégradés turquoises de l’eau du lac.

Le chemin n’était pas très difficile malgré la côte, mais arrivés là-haut, une sieste s’imposait au frais, dans les bois. Tout au long de notre grimpette, nous prenons de la hauteur pour admirer le lac et ses couleurs turquoises magnifiques. Puis, nous commençons à redescendre dans la forêt sous les impressionnants rochers de la montagne avant de retrouver la route de Chambotte pour une descente interminable en direction de Chindrieux et Groisin. La route de montagne très étroite par endroit nous demande une très grande vigilance car bon nombre d’automobilistes roule n’importe comment malgré la prudence que leur imposerait cette départementale.

20160630_181514On arrive en fin de journée à la pointe nord du Lac du Bourget. On décide de quitter le sentier des Huguenots pour aller bivouaquer au bord de l’eau, dans le hameau de Châtillon, ancienne capitale de la Chautagne. Là, on se rend vite compte qu’il est difficile d’installer notre campement sur le terrain communal qui plonge dans le port. De chaque côté, des restaurants dont les propriétaires n’ont pas forcément envie de voir nos ânes brouter à proximité de leur terrasse ! Du coup, on décide d’aller boire un verre « histoire de prendre la température ». Finalement, notre présence passe bien. Nous restons diner, Céline nous invite pour mon anniversaire ! Wouaaaw !!

20160701_065404Il fait nuit lorsque nous plantons nos tentes… discrètement. Les terrasses des restos se sont vidées. Restent les derniers clients, plutôt des habitués, qui terminent leur soirée dans la bonne humeur ! Nous sommes cassés ! La journée a été longue ! Nos duvets nous tendent les bras ! Irrésistibles !

Tags : Aix-En-ProvenceBourget Les LacBrison-Saint-InnocentLac du BourgetMusiLacsavoie

Un commentaire

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !