close
20160715_163047Sandra nous accompagne ce matin pendant quelques kilomètres. Elle nous montre le chemin qui sillonne à travers une forêt. L’itinéraire est tranquille aujourd’hui après la longue journée d’hier. Malone a encore un peu mal aux pieds. Ces chaussures ne sont pas adaptées à la rando. Il me faudra trouver une solution si ça ne va pas mieux. On essaie de trouver un rythme qui lui convient. Après quelques kilomètres, nous traversons une grande prairie le chemin longe un marais en plein Parc Naturel Régional du Jura Vaudois. La zone est protégée. Les chiens doivent être attachés… Pas les moustiques et les taons visiblement qui ne nous lâchent pas !
Céline rappelle Laurent, le berger, alors que nous montons à Longirot par le bas du village. Laurent nous explique que sa ferme est tout en haut du village, sur la route principale. Nous avons plein de rendez-vous ce soir: un couple de cavaliers de la Chaux-de-Fond, qui suit les Marius Tours sur le blog depuis longtemps, vient nous rendre visite, puisque nous ne passerons pas par leur contrée. Il y a aussi Jeanne, qui vient de Genève :
IMG_5947Jeanne était la voisine de pallier de Céline lorsque j’habitais à Genève : « C’est une grande dame que j’ai eu l’honneur de côtoyer, puis de connaître mieux, puis de fréquenter régulièrement lors de promenades avec ma chienne, ou lors de vadrouilles ici et là, notamment une transhumance d’un troupeau de 70 chevaux dans les Pyrénées. Jeanne est cavalière, mais surtout amoureuse des équidés. Et de la vie en général. Elle a une sacrée culture, un sacré caractère et surtout plus rien à prouver. En même temps et malgré son vécu, elle est toujours prête à se remettre en question. C’est ce qui fait que j’aime beaucoup ma petite Jeanne, avec qui les débats vont toujours bon train. Je suis donc très heureuse de la voir ce soir, comme j’ai été heureuse de recevoir la visite de mes parents, de ma poussine/soeur Christelle et Carmela, de mes chères Sandra et Raphaele. Mon coeur est avide d’inconnu et d’aventures, mais je sens qu’il bondit de joie à retrouver des personnes aimées. « 
20160716_190822
Au loin le Mont Blanc et le Lac Leman.

Jeanne vient à notre rencontre à un carrefour, et nous remontons ensemble, tout en appréciant les retrouvailles, le long de la route. En haut de celle-ci, nous tombons sur « Patou », son mari et les deux filles de ce dernier, qui ont fait plusieurs heures de route pour nous voir. C’est avec cette belle équipée que nous débarquons devant chez Laurent. Laurent nous a trouvé un super endroit ou passer la nuit. Il y a un parc clôt pour les mulânes, un bâtiment avec eau et électricité, des tables, des box pour y dormir à l’abri, une magnifique vue sur le Mont Blanc et le lac Léman… En arrivant, Céline reconnait soudain un lieu où elle a déjà passé plusieurs jours de stages, il y a quelques années. C’est dans cette maison qu’habitait Christine, sa prof de NST (Technique d’intégration neurostructurelle) et maître de stages divers et variés, qui est devenue une amie aussi. Incroyable « hasard » du voyage qui nous amène où il veut et nous emporte de surprises en surprises !! La maison est aujourd’hui inoccupée, en attendant que sa propriétaire en fasse quelque chose. Il y a quelques travaux autours mais nous pouvons nous y installer. Magique.

IMG_5952
Patricia nous a rendu visite avec toute sa petite famille.

Après avoir débâté nos compagnons et fait un tour du parc pour vérifier et compléter la clôture, nous nous installons à une table pour un gai pique-nique, agrémenté des victuailles emmenées par nos visiteurs. Malone est heureux de pouvoir jouer avec les filles de Patricia avec qui il se lance dans des parties de cartes effrénés. Ça lui fait du bien de voir des enfants, nous sommes peut être trop sérieux parfois…
Laurent nous rend visite à la nuit tombée, nous discutons un moment avec plaisir du voyage, de la vie, des accents de tout poil. Il nous prévient: « demain, vous allez à coup sûr traverser des parcs à vache, et il y aura peut être des mères… Mais bon j’imagine que vous avez l’habitude ». Ben… Pas vraiment, mais ça ira, n’est ce pas?
Lorsque tout le monde est parti et que le froid est tombé, nous regagnons notre box confortable en nous réjouissant de notre bonne étoile. Demain, nous serons dans la forêt, sans trop savoir si nous trouverons de l’eau.

IMG_20160717_075540En attendant, je m’endors en me disant que l’accueil en suisse est formidable. Loin des préjugés de français, je vis ici des rencontres magnifiques. A la hauteur de ce que nous avons vécu jusqu’à présent. Peut-être reviendrons-nous plus longtemps, au retour de l’Italie…

 

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !