close

Jusqu’à Frangy, c’est goudron, goudron, goudron… Décidément, les Huguenots aimaient le bitume !! Sans rire, le sentier manque souvent de verdure surtout depuis que nous sommes passés en Savoie. Certes, il y a les Alpes que nous apercevons, le Mont Blanc aussi au loin mais toute cette route, ça devient pénible et ça gâche ce plaisir. Mais il est sûr que nous entrons dans une zone très urbanisée, alors forcément…

20160704_102411On enchaine en quelques heures plusieurs villages ravissants, toujours à contre courant de la voie de Compostelle : Desingy, Vannecy, Tagny, Champagne…  Les fermes sont imposantes et cossues. Leurs restaurations pour en faire des maisons d’habitation, les embellissent encore d’avantage.  Nous entrons dans Frangy en milieu de journée. Après être passés devant « le musée de la vache et des alpages », une longue avenue nous conduit à un café-snack où nous nous arrêtons, d’abord pour prendre un café puis pour manger un morceau en attendant que le gros de la chaleur passe. Nous y croisons quelques pèlerins. Ce sont les premiers que nous voyons sur le chemin. Beaucoup pensent que nous sommes des Jacquets. Mais non, pas encore ! Nous discutons avec plusieurs personnes qui nous offrent nos consommations. Notre voyage, on s’en rend compte chaque jour un peu plus, fait rêver. On nous dit courageux mais n’est-ce peut-être qu’une fore d’insouciance? On ne sait pas de quoi sera fait demain. On vit le moment présent, on vit les choses telles qu’elles se présentent à nous.

20160704_102428
Il y a toujours des Anges en chemin qui veillent sur nous …

Le village de Frangy est situé en Val des Usses, sur la voie romaine qui reliait Vienne (capitale des Allobroges) à Geneva (ville marchande européenne) a toujours été un lieu de passage.  En milieu de journée, nous reprenons la route… contournons l’église dédiée à Saint Aquilin, style néo-classique sarde de type basilique de 1843, et grimpons un peu. Enfin un sentier ! Arboré en prime ! Il y fait plus frais. C’est un vrai bonheur ! Mais ce ne sera que de courte durée !

20160704_182923Un peu avant d’arriver à Chaumont, nous appelons Doriane, que nous avions croisée il y  a quelques jours en traversant Seyssel. Elle nous avait proposé de nous arrêter chez elle, alors comme elle n’habite pas très loin de notre itinéraire, nous décidons de faire un petit détour. Nous nous arrêtons à la fontaine du village pour faire boire nos animaux. Attirée par notre caravane, une jeune cavalière vient à notre rencontre et nous bavardons un petit moment. Cassandra a le projet d’aller à Compostelle ! Elle prépare le voyage qu’elle voudrait faire par petits bouts. Nous ne pouvons que l’encourager !!

20160704_185246Le village de Chaumont, ancien fief des comtes de Genève, est adossé à la montagne de Vuache. Il a eu par le passé une grande valeur stratégique et administrative, en raison de sa situation sur l’axe Genève-Seyssel. Le bourg a même hébergé, jusqu’au XVIIIe siècle, un trafic semi-clandestin fort lucratif de blé de France en direction de Genève. Les récoltes, qui arrivaient d’une enclave savoyarde en France, la vallée de la Valserine, transitaient par Chaumont avant de gagner leur destination. Le rattachement, en 1760, de la Valserine à la France fit rapidement décliner ce trafic. Au XIXe siècle, Chaumont perd de son importance au profit de Frangy…

20160704_193758Dorianne habite le petit village de Prévy. Elle a un petit jardin arboré qui suffira à nos deux équidés. Kali et Bayah dormiront sur la terrasse tandis que nous, c’est un lit bien moelleux qui nous attend !

Nous passons une très belle soirée en compagnie de notre hôte, de sa soeur Magali et son beau-frère Patrick. Apres le repas nous cueillons des cerises du verger, avant que les ânes ne s’en occupent, et nous les dégustons toutes fraîches, miam! On parle voyage, société et changement de vie… On refait le monde en somme, sur une terrasse et sous les étoiles.

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !