close

Bât équilibré ok

Sacs à dos ok

Sabots ok

Batterie chargée ok

Mollets ok

Genoux ok

Météo … euh … à l’orage !

Pourquoi faut-il qu’à chaque fois que nous décidons de partir après une longue pause, le temps est à l’orage ?? Ca interpelle quand même ! Alors que depuis que nous sommes revenus à Barraux nous profitons d’un temps magnifiquement ensoleillé, Météo France émet une vigilance orange orage pour la journée !! Du coup, alors que nous envisagions de nous lever à 5 heures du mat pour partir tôt et éviter la chaleur écrasante de ses derniers jours… on décide de faire la grasse-mat jusqu’à .. 7h30 ! Et au réveil, on découvre dépités, un ciel bleu magnifique … Comment dire … Heureusement, rapidement nous voyons  le ciel se couvrir, les nuages noircirent le tableau idyllique du levé et une pluie rythmée par le tonnerre tomber sur Barraux !! Ouf on a eu peur !! Si en plus on ne peut pas se fier à Météo France, c’est le pompon !!

20160625_121007Cela dit, pas très motivés à l’idée de nous retremper dès la reprise et de marcher sous l’orage, nous décidons d’attendre que le temps redevienne plus clément. Et à vrai dire, nous pensions rester cloués une journée de plus chez nos hôtes ! Mais vers 10h30, les nuages se dissipent, laissant place à de très beaux rayons de soleil. Ni une ni deux, nous abandonnons les activités entamées à défaut, pour aller chercher Marius et Symphonie que nous avions ramenés hier soir à proximité de la maison.

En effet hier soir, nous étions invités chez Thérèse et Dominique (pour ceux qui prennent le blog en route, ils nous avaient accueilli il y a un mois lorsque nous sommes arrivés à Barraux). Comme à chaque fois nous avons été reçus à coeur ouvert autour d’une table magnifiquement garnie. Tous les quatre, nous étions heureux de pouvoir nous retrouver et partager une nouvelle fois, mais sans doute pas la dernière, une belle soirée entre rires et émotions. Baya et Kali on pu se prélasser dans leur jardin avec Téquila, leur chienne.

C’est en revenant de chez eux à pieds que nous avons récupéré nos ânes pour une traversée nocturne de la commune. Céline a adoré marcher de nuit, façon huguenots fuyants l’oppresseur mais les dragons du roi en moins !!

20160625_123349Ce matin, juste avant le départ, nous avons eu le plaisir d’avoir la visite de Thérèse et Dominique pour un au-revoir, mais pas un adieu. Des liens forts se sont tissés entre nous et c’est non sans émotion que nous nous sommes séparés. Michel, notre hôte est également venu nous saluer avec son fils Igor, ainsi que Marie et Marina qui ont interrompu leur répétition pour assister au départ et prendre une photo. On gardera également longtemps dans nos coeurs le souvenir de l’accueil de Michel et de sa famille.

20160622_184241Ils nous ont ouvert leur porte, offert un toit et un terrain pour nos deux ânes tant que nous en avions besoin. Dans ce lieu de grande créativité où gravite de nombreux artistes, où les répétitions s’enchainent et où les projets naissent, germent, et s’épanouissent, nous avons été accueillis en toute simplicité dans cette ruche où chacun vaque à ses occupations. Ils nous ont également prêtés des véhicules pour que Céline vienne me chercher à la gare et pour que nous puissions nous rendre sur la tournée de « Grési dos d’âne » et filmer ce pétillant spectacle burlesque. Un spécial big up à toute l’équipe : Olaf, Gandalf, Kaé, Jonah et Aurélie. Si vous êtes dans le coin, allez les voir !

20160625_140647Malgré l’émotion de quitter tout ce beau monde, une sensation extraordinaire nous envahit dès les premiers pas ! Enfin, nous y revoilà ! Le chemin nous rembarque pour la suite de notre tour de France ! Nos ânes marchent bien, les chiennes sont au taquet et le temps n’est pas trop chaud. Après la Cuiller et la Fourchette (Ca ne s’invente pas), la route goudronnée laisse la place à une piste qui sillonne à travers une forêt. C’est la pampa ! La végétation est haute, les orties et les ronces débordent de vitalité (et sur le chemin !). Nos mulânes sont quelque peu dérangés par des taons bien décidés à siroter leur sang aux frais de la princesse ! Heureusement on veille !

20160625_134849Il nous faut 1h30 de marche pour arriver au hameau Les Atrus où nous prenons un café et savourons une glace au gîte Au pas de l’Alpette ! Mais ça ne suffit pas à me caler puisqu’un peu plus loin, je suis pris d’une fringale accompagnée d’un bonne chute de tension. Je reste allonger par terre plusieurs minutes. Quelques poignées d’amandes et de dattes plus tard, nous mettons en quête d’un terrain où nous poser. Vers 17h, un champ fraichement fauché nous tend les bras ! C’est encore rare par ici ! Nous y plantons notre bivouac avec l’accord de l’agricultrice qui habite à côté !

20160626_090800Nous faisons face au Mont Granier dont une partie du sommet s’est décroché en janvier dernier. Plusieurs centaines de milliers de mètre cubes de roches se sont effondrées. Par chance, l’éboulement s’est arrêté 300 mètres au-dessus des premières habitations. Mais c’est sans commune mesure avec l’éboulement de novembre 1248 qui a fait près de 5000 morts. Autant dire que l’on ne brille pas trop sous la tente ! On croise les doigts pour que la montagne ne nous tombe pas sur la tête !

20160625_154536

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !