close

Nous devions nous arrêter une journée à Barraux en Isère. Voilà déjà six jours que nous avons interrompu momentanément le voyage.

Passer du coq à l'âne... ou commr des coqs en pate !!
Passer du coq à l’âne… ou commr des coqs en pate !!

Au lendemain de notre arrivée nocturne chez Thérèse et Dominique, l’état de Céline ne s’était pas amélioré. Nous avons donc préféré nous poser et bien nous reposer une seconde journée chez nos hôtes, qui nous ont reçus comme des coqs en pâte. Ils se sont pliés en quatre pour que nous nous sentions chez eux, chez nous ! Nous avons partagé de délicieux et copieux repas, notamment des desserts auxquels il était impossible de résister ! Nous ne savons pas si les chiennes avaient autant besoin de repos que nous mais Kali est restée en mode « garde des sacs » durant deux jours, peut-être à cause de la présence de deux autres chiens dans la maison. 20160602_193028Pour Marius et Symphonie, un apport en foin étant nécessaire, Brigitte nous en a apporté deux bottes avec le sac de croquettes de Bayah et Kali que nous avions laissé à La Mure chez Yohann. Elle s’est joint à nous pour plusieurs repas ainsi que son mari Denis avec qui nous avons beaucoup échangé sur la politique et les politiques.

20160604_162208Malgré l’accueil chaleureux et la proposition de nos hôtes de rester autant que nécessaire, nous avons décidé de partir samedi, les pieds brulants de Céline ayant dégonflés. C’est toutefois sans grande conviction que nous avons réorganisé notre barda. Nous appréhendions la montée au lac noir malgré la petite étape de remise en route prévue. La jambe de Céline allait-elle résister au sac-à-dos et au dénivelé ? Après avoir traversé Barraux et repris le chemin des Huguenots, nous nous sommes retrouvés bloqués après deux heures de marche, par des arbres arrachés et tombés sur le chemin. Un signe ? Après avoir cherché sans succès un moyen de les contourner, la forêt étant trop dense, nous nous sommes mis en quête d’un itinéraire Bis. On l’a bien trouvé, mais Céline et moi n’étant pas en grande forme, nous avons préféré nous replier au centre équestre du bourg. Il était préférable de s’arrêter là, plutôt que de prendre le risque de partir et de se retrouver bloqué quelque part aux portes de la Savoie. Nous sommes un peu décontenancés quant à la suite des événements. Mais comme à chaque fois en chemin, nous décidons de faire confiance en se rappelant que rien n’arrive par hasard …

13346539_10154180519353490_4038875028205728160_nLà, Christiane et Jean-Yves nous ont accueillis les bras ouverts, avides de connaître les détails de notre aventure. Marius et Symphonie, un peu atypiques au milieu des chevaux de sang de l’écurie, ont également suscité l’intérêt et ont trouvé une place dans un petit paddock avec foin à volonté ! Nous, c’est aussi dans un paddock que nous avons pu planter notre tente pour la nuit. Un petit bungalow destiné aux clients du centre nous a offert sanitaires, coin cuisine et table. Le peu de marche effectué dans la journée a ravivé les douleurs de Céline et nous nous sommes interrogés sur la poursuite de notre voyage, sachant que nous envisagions de nous arrêter deux semaines à Genève où nous aurions déjà dû être arrivés. Peut-être pouvions nous trouver un endroit dans les environs où laisser nos ânes le temps pour chacun de nous de faire ce qu’il avait prévu pendant cette pause.

20160604_150627Les paddocks disponibles du centre équestre étant très boueux à cause de la pluie, nous n’avions pas envie d’y laisser Marius et Symphonie. Et puis nos mulanes s’y sentiraient vite trop à l’étroit, eux qui depuis plus de deux mois, ont un parc aussi grand que les kilomètres déjà parcourus et une herbe nouvelle chaque soir. Thérèse, Brigitte et les propriétaires du centre équestre, nous ont tous parlé de plusieurs âniers dans le village. Nous nous sommes donc mis à leur recherche. Ca tombe bien, les parents de Céline sont venus nous visiter ce dimanche ! Et comme à chaque fois qu’ils viennent, nous avons une mission pour eux !!

20160608_120055Rapidement (en voiture!), nous avons retrouvé l’un des deux âniers en question dans le village. Céline se rend à l’adresse indiqué par Jean-Yves et tombe sur Myriam devant sa yourte à qui elle explique notre situation. « Vous êtes tombés au bon endroit » rassure Myriam après avoir pris soin de téléphoner à son mari Olaf, alors en déplacement, pour lui demander sur quel terrain nous pouvions installer nos compagnons. Celui-ci nous propose un endroit à proximité du Fort, à 20 minutes de marche de chez eux. Nous aurions pu les mettre sur leur propriété, mais la présence de Symphonie allait pu quelque peu, échauffer ces deux entiers ! Le couple nous propose également de nous héberger dans une caravane le temps qu’il nous faudra pour nous remettre.

13322184_10154182818183490_6265378383135988788_nEn fin d’après-midi, nos ânes découvraient leur nouveau garde-manger et nous, nous installions dans notre palace sur roues ! Nous faisons la connaissance de toute la famille et des personnes qui gravitent autour de ce lieu culturel qui abrite les compagnies Artiflette (théâtre, cirque, musique) et Le Puits (théâtre).  Ici se côtoient pêle-mêle lieux d’habitation, salle de répétions, atelier créatif et de bricolage, cuisine commune, bureau et entrepôt de matériel de spectacle. Tout le monde est habitué à la communauté et cohabite joyeusement.

Olaf et quelques membres de la compagnie sont en train de finaliser leur prochaine tournée « Grési dos d’âne ».  Un spectacle itinérant qui aura lieu du 12 juin au 10 juillet dans une dizaine de communes du haut-Grésivaudan, sur le massif de Belledonne. L’idée est de sillonner les villages avec deux ânes attelés à deux calèches transportant le matériel, et de présenter à chaque étape un spectacle et des espaces de rencontres et d’échanges.

20160605_220355Demain nous laisserons dans ce lieu (d)étonnant ânes et matériel, le temps pour nous de nous remettre de nos presque 80 jours de voyage tout en réglant quelques affaires, Céline à Genève et moi dans la Drôme. Retour prévu dans le Grésivaudan autour du 20 juin.

On remercie encore une fois les gens de Barraux : Thérèse et Dominique, Brigitte et Denis, Jean-Yves et Christiane, Michel, Myriam et Olaf pour leur formidable accueil.

20160608_120407On en profite également pour vous remercier tousdu fond du coeur pour votre assiduité et nous vous donnons rendez-vous au plus tard dans 15 jours.

20160608_124456Entracte !! Les esquimaux sont à la sortie à gauche !!

[ale_map address= »Barraux » width= »100% » height= »400px »]

9 commentaires

  1. hello,
    Ca y est de retour de rando, je decouvre comment vous avez fait la connaissance de nouveaux barollins. Je suis heureuse de savoir que vous etes tombés dans de bonnes mains. Profitez et reposez vous. Requinquez vous pour de nouvelles aventures. Cela a ete un plaisir de vous rencontrer et d’echanger. A Bientot j’espere.

  2. Reposez-vous bien, et revenez en pleine forme pour continuer cette belle AVENTURE. Nous attendons vos récits et photos qui nous ravissent chaque jours. Biz à vous deux, aux mulânes et aux toutous.

  3. haaaa quel bonheur de voir que Céline va mieux et vous allez tous bien ! ^_^
    Toujours d’aussi belles rencontres de lieux et de personnes,
    Je vous remercie encore mille fois de vos actions et de vos partages…
    Bon repos à vous 6 et s’il y a noix de coco pour l’esquimau c’est top 😉
    kiss

  4. Bye bye ! Tant que les ânes sont à l’abri, tout va bien !! Et ça va me laisser le temps de lire vos péripéties car je suis restée 3 semaines sans ordi (bousillé) Mais j’ai vu en vitesse que vous en avez pas mal bavé ! Bises et bonnes vacances. NICOLE DE nyons

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !