close
Marius Tour de France

Jour 10/ Marius, fournisseur officiel de crottin pour auto-constructeurs

1 IMG_1704

Panne de réveil… Merde ! Il est déjà 7h15 quand nous nous décanillons !

Le réveil est difficile, comme l’a été d’ailleurs la nuit : vers 3h du matin, Marius appelait pour que je vienne le décoincer ! Il s’était entouré autour de l’arbre autour duquel je l’avais attaché ! Puis, il y a eu le vent qui s’est mis à souffler si fort durant la nuit que je suis sorti pour coincer la bâche que nous utilisons pour protéger les sacoches en cas de pluie.

2 IMG_1730

Finalement, il n’a pas plu pendant la nuit et c’est au sec que nous démontons les tentes et bâtons nos compagnons de voyage. Au sec, oui mais poussés par un Mistral qui nous  fait regretter de ne pas être restés dans nos chauds duvets !

C’est dare-dare que nous rangeons tout pour retrouver au plus vite le couple d’auto-constructeurs que nous avons rencontré la veille. Alors que nous sommes désolés d’arriver avec une heure de retard pour l’interview, calé à 7h30, Marie-Jo et Jean-François eux, ne nous en tiennent pas rigueur. Ils nous proposent un p’tit dej’ avant d’installer le matériel de vidéo dans leur salle de sport.

3 IMG_1738

Une salle construite en bois, paille, sable, terre et… crottin de Marius !!! Car nous apprenons que notre ami aux longues oreilles a contribué sans le vouloir à la construction de ce bâtiment ! En effet, le couple de grillonnais est allé chercher régulièrement du crottin à Taulignan, dans le champ où Marius était en résidence avant notre périple d’août 2015 ! Un crottin de très bonne qualité qui a servi de liant pour les autres matériaux ! Trop fort ce Marius !!

 

Il est plus de midi lorsque nous quittons les lieux après avoir salué Marie-Jo et Jean-François et les remercions pour leur accueil chaleureux ! Nous disons au revoir aussi à une autre Marie-Jo et sa fille Isabelle. Toutes les deux étaient allées voir le gué où nous devions passer pour traverser le Lez et rejoindre Grignan. Selon elles, l’eau n’est profonde que d’une quinzaine de centimètres. Pas de quoi fouetter un âne qui a peur de l’eau… quoique ! Bref nous verrons bien. Il n’empêche que Marius regarde d’un regard perplexe les deux chiennes se vautrer dans les flaques d’eau !

20160401_151319_001

La traversée du village se fait sans problème malgré le mauvais temps et le mistral qui nous glace. Isabelle nous accompagne et fait des photos dont certaines illustrent cet article.

Nous rencontrons aussi Philippe, habitant de Grillon, qui suit mon périple depuis longtemps et fait quelques kilomètres avec nous.

Nous passons à proximité du lac quand arrive une tempête de neige fondue et de mistral glacial. Il fait très très froid et c’est insupportable pour Marius et Symphonie qui ont le vent dans les naseaux. Nous cherchons une ferme pour nous abriter mais il n’y a pas âme qui vive. Les seuls moments réjouissants , c’est quand nous pouvons avancer à l’abri d’une haie, ou quand Marius traverse le gué sans problème !!!

20160401_134900

Nous passons par la Grande Tuilière et croisons des Allemands anti-nucléaires, puis nous quittons enfin le goudron pour un petit chemin de terre ! Normal, nous sommes maintenant dans la Drôme, nous sommes sortis de l’Enclave des Papes. Je me rends compte que l’Enclave est vraiment bien bétonnée !!!

 

3 IMG_1747

 

Arrivés à Grignan, nous nous arrêtons pour prendre un thé et nous réchauffer. Nous débâtons Marius et Symphonie et les attachons à un arbre. Isabelle nous rejoint pour nous donner les photos et nous apporte du café ! Sympa !!!

Au café, on nous conseille d’aller dormir à la grotte de Rochecourbière, lieu paisible où Mme la marquise de Sévigné écrivait ses lettres d’amour, c’est joli, mais il n’y a pas d’herbe pour les équidés !!!

Je me souviens alors d’un lieu avec des parcs à chevaux, à proximité. Nous y allons et nous rencontrons Michel, un ancien cavalier qui adore les chevaux. Il nous ouvre généreusement sa porte et nous propose un terrain clos pour les animaux et une caravane pour nous… Mais il fait froid dans la caravane… il nous offre alors l’hospitalité dans un local avec une petite cuisine et un poêle où nous pouvons faire du feu. Michel a aménagé ce lieu pour des cavaliers : il veut monter une association d’équithérapie.

Là encore, nous sommes très bien reçus, accueillis chaleureusement (et la chaleur, on en a bien besoin !!). La fille de Michel vient nous porter à manger et nous partageons ce repas au chaud avec nos hôtes. Le poêle nous permet de mettre nos affaires à sécher.

Nous sommes au chaud et à l’abri. Encore une belle rencontre après cette journée difficile !!

20160401_170920

Un commentaire

  1. Heureuse d avoir partagé ces BONs moments avec VOUs une TRES belle rencontre qui a embelli cette journée pluvieuse, un bon souvenir plein de photos … Bises à vous deux et caresses aux animaux 🐶🐴

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !