close
Marius Tour de France

Jour 16/ J’aime pas les départementales !!!

20160407_162127

Le camping des 4 Saisons de Grane a rouvert il y a peu. Tout le monde s’affaire en ce début de saison pour accueillir les touristes mais en cette période ils sont peu nombreux. Cela nous a permis d’ailleurs, avec l’accord des sympathiques propriétaires, de nous installer sur plusieurs emplacements pour permettre à Marius et Symphonie de trouver assez d’herbe pour un bon repas !

En arrivant, nous avions fait la connaissance de nos voisins de parcelle : trois Bourguignons dépêchés dans le secteur par leur entreprise sur le chantier de démolition d’une usine. Jeudi soir sonnait pour eux le début du week-end , et inutile de vous dire que l’ambiance était festive dans leur bungalow ! Nous avons discuté en moment avec eux et sympathisé autour d’une bière. Je pensais les voir ce matin mais ils sont repartis très tôt. Dommage. Peut-être nous croiserons-nous en Bourgogne…

20160407_164230

Aujourd’hui, nous marcherons encore sur du bitume une grande partie de la journée pour arriver à temps vendredi à la sortie de l’école de mon fils. Il faut jongler entre les chemins pour éviter les grandes départementales (« J’aime pas ça, les routes départementales. Je hais les routes départementales. Les routes départementales, rien que de m’en causer, ça me donne envie d’envoyer des mandales dans la tronche à tout ce qui remue. » !!!!!!).

20160407_171618

Ainsi nous longeons la Ramière de Val de Drôme par un chemin de terre avant d’emprunter un pont où notre caravane a ralenti quelques minutes la circulation ! Mais automobilistes et routiers sont plutôt conciliants et patients !

On finit par retrouver un chemin avant d’enchaîner d’autres petites routes peu fréquentées jusqu’à Allex. Là nous croisons Huguette : pétillante retraitée, surprise de nous rencontrer dans sa rue. Curieuse de savoir ce qui nous a poussés sur les chemins, elle nous pose plein de questions auxquelles nous répondons avec plaisir. Huguette finit par nous proposer de venir boire un café. Nous acceptons avec joie et profitons de ce moment privilégié avec cette passionnée de chevaux, pour faire connaissance. Elle nous apprend que le village avait accueilli Mathilde et Edouard Cortès, un couple en route pour Rome avec leurs trois enfants et leur âne Octave, en empruntant un ancien chemin de pèlerinage.

Cette journée a été particulièrement venteuse ! Les rafales énervent toujours autant Marius et Symphonie mais elles ne les empêchent pas d’avancer, bien au contraire.

Ils avancent à un bon rythme et rapidement nous nous rapprochons de notre étape du soir, Montoison.20160407_185418

Nous avons cherché à nous poser dans une ferme ou sur le terrain d’une propriété. A chaque fois, nous avons essuyé un refus. Finalement, nous avons planté notre bivouac devant la salle des fêtes de Montoison. « C’est là que s’installent les cirques » précisait un agriculteur après nous avoir indiqué ce lieu lorsque nous lui avons demandé s’il ne connaissait pas un terrain où nous pourrions nous poser.

Je ne sais pas comment on doit le prendre…

L’endroit n’était pas idéal car à proximité de routes mais il fera bien l’affaire pour nos deux équidés car bien herbeux. Nous avons toutefois attendu la tombée de la nuit avant de planter la tente pour respecter les règles du bivouac et éviter de se faire virer manu militari !

Poussés par la curiosité, plusieurs riverains sont venus nous voir. Deux habitants de Crest qui passaient en voiture se sont également arrêtés pensant que nous étions deux de ses amis voyageurs. Il parlait de Morgane et son copain partis pendant cinq ans en Chine avec une mule et un âne. Ils sont revenus en France il y a un peu moins d’un an et sont actuellement posés à Crest avant de partir pour la Bretagne. Peut-être nous croiserons-nous sur les chemins de la Drôme ou d’ailleurs …

 

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !