close

On y est … Enfin… A quelques centimètres seulement du vide. Prêt à sauter. Prêt à sauter vers l’inconnu. Prêt à sauter dans cette aventure un peu folle !

Des années que j’imagine ce voyage. Des mois que je le prépare. Des semaines que j’attends ce grand jour. J’ai des fourmis dans les guiboles mais enfin, on y est…

Nous avons pris ce matin la route, avec pour seul confort, l’essentiel.

Je ne sais pas vraiment où le chemin va nous mener.

6971 mailDes semaines que je prépare ce voyage! Et pourtant nous ne partons pas de suite !!

Nous discutons encore et encore avec Brigitte et Claude, nos amis, puis avec Paulette et Jean-Paul, oléiculteurs à Beauvoisin, que nous aimons bien.

Nous quittons Beauvoisin vers 13h30 et nous voilà partis vers Buis les Baronnies… L’équipage se forme lentement… Nous n’avons qu’une douzaine de kilomètres à faire… Mais c’est sans compter sur la distraction due à l’émotion du départ : j’ai loupé une marque orange, me suis embrouillé dans la carte et… perdus !! On a donc  dû couper par un chemin plus direct afin de rejoindre le bivouac avant la tombée de la nuit …

Nous n’avons croisé qu’un agriculteur qui nous a fait signe de la main… « Ah oui! C’est vous… !! » Nous avons traversé de belles forêts de pins noirs. Beaucoup de vent surtout sur les crêtes et quelques soucis avec nos amis à quatre pattes !!!

7L7A2055

Marius est surexcité : il court dans les descentes, marche à toute allure… Heureusement Symphonie est très calme, très douce…

Bayah est toute heureuse de retrouver son pote Marius avec qui elle a voyagé dans ses vertes années… elle retrouve un vieil instinct de berger et aboie vers les ânes quand ils ne sont pas à la bonne place… elle marche bien… mais avec Kali,  c’est un peu chaud parfois !

Va falloir qu’elles s’apprivoisent… elles se bagarrent à l’occasion !!!

20160323_130503 (1)

Nous devons trouver l’équilibre entre les animaux. Nous avons une semaine pour ça… chacun sa place et nous allons observer et apprendre à les gérer de concert !

Tout cela va s’ajuster au cours des jours qui viennent.

Le bivouac dans le quartier de la Palun n’a pas été simple non plus ! Nous arrivons vers 17h30.

D’abord nous avons mis les ânes au pied d’une butte. Mais Monsieur Marius a trouvé le moyen d’escalader la butte… avec sa longe !!! On a donc dû les changer de place. En veillant à ce qu’ils aient une bonne distance pour ne pas que les longes s’emmêlent !

Du coup, la tente qu’on avait eu un peu de mal à monter à cause des rafales… on a dû la changer de place afin d’avoir une vue sur eux.

20160323_140132

Céline a tenté de construire une cabane pour les chiennes, mais les faire gîter ensemble, c’est pas gagné !! Pas encore assez copines !

J’ai attaché Bayah à un piquet (il en faut donc un troisième !) et Kali est attachée au sac à dos de Céline sagement. Pas la peine d’essayer avec Bayah, elle partirait avec le sac !!!!

Quelques problèmes d’eau aussi : on a trouvé une grosse flaque pour les ânes mais comme Symphonie est juste bâtée et pas chargée, on n’a pas pu prendre trop de réserves !

Nous avons donc sacrifié l’eau du repas pour la donner aux animaux… qui ne l’ont pas bue !

Et avec tout ça, nous n’avons pas mangé !!! Le réchaud avec le vent, pas la peine d’y penser et quand on a eu fini toute l’installation, nous n’avions plus faim !

La tente résiste au vent parce que nous sommes dedans… et mes petits bourrelets sont bien utiles pour lester notre abri… ! On apprécie les duvets super chauds que nous avons achetés. Il fait très froid la nuit encore.

Mais ça y est, l’appel du chemin fait son effet et nous sommes heureux !

Les jours qui viennent, nous allons trouver une organisation efficace, mais c’est pas si simple avec la famille nombreuse !!!

Demain : direction Buis : un petit café et en direction de Châteauneuf de Bordette via le col du Linceul… si tout va bien !!

7L7A0567

 

 

 

 

4 commentaires

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !