close
Marius Tour de France

Jour 3/ On teste les chaussures !

20160325_093458Aujourd’hui, Céline trouve que les derniers kilomètres sont interminables !!!

Il faut dire que nous marchons vite sur la première partie du trajet : du col du Linceuil jusqu’à la forêt du Coucou en passant par la forêt de Lavotte, nous sommes sur une piste avec pas mal de descentes, sauf à deux ou trois reprises. Partis à 10h30, nous sommes déjà au milieu du parcours à midi !

20160325_114045

Dans la seconde moitié,  il s’agit surtout de petits chemins, de sentiers par la montagne d’Autuche et Peitieu, plus techniques… Symphonie marche beaucoup plus vite, nous pensons qu’elle commence à avoir faim !

Nous arrivons donc vers 16h à Châteauneuf de Bordette, au col des Grands Champs, chez un ami qui nous héberge, Philippe.

20160325_150058

Les animaux sont heureux ici, ils vont passer une nuit sans attache, en toute liberté,  puisqu’ils disposent d’un parc clôturé. Ils vont pouvoir s’ébattre librement. Et rencontrer les chèvres roves et les moutons de Philippe demain matin. Les chiennes sont un peu fatiguées ce soir, bien que le chemin ait été moins difficile. Sans doute à cause de l’allure plus soutenue.

La nuit dernière, nous avons entendu un chevreuil aboyer, vers 3h du matin, mais les chiens, eux n’ont pas aboyés ! Symphonie, qui n’est pas habituée à ce genre de langage, regardait dans la direction, mais n’a pas été perturbée. Hier soir, elle s’était éloignée du campement. Nous ne la voyions plus… Nous l’avons rappelée et elle est arrivée au grand galop !

20160325_134902

Il a fait très beau aujourd’hui sauf une petite averse vers midi et demi.

Céline est très satisfaite de la crème glycérinée qu’elle a adoptée pour ses pieds. C’est l’équivalent de la crème Nok qu’utilisent les grands sportifs, mais en version suisse !!!

Moi je teste de nouvelles chaussures  (Céline les pratique déjà) qui sont fabriquées pour un confort plus naturel sans  tiges ou semelles amortissantes qui généralement contraignent le pied dans une position rigide. Celles là donnent l’impression d’être dans des charentaises. On a toute la sensation du terrain, on sent les cailloux… et elles permettent au corps de faire lui même le travail naturel des muscles. Tu redécouvres ainsi que tu as des mollets avec des muscles qui servent à quelque chose !! Le corps retrouve ainsi la marche naturelle, avec le pas qui commence par le bout du pied et pas le talon.

Pour le moment, ce sont les mollets qui dégustent, mais c’est beaucoup moins fatiguant pour le dos et les chevilles…

Demain nous serons à Nyons et dimanche à Valréas…

Amis de la région, venez nous retrouver sur le chemin !!!

20160325_165510

3 commentaires

  1. pourquoi ne pas vous être équipé d’un enclos électrique type RANCHO ??
    je vous recommande de récupérer du fil d’enclos et quelques  » taquets à visser pour faire un enclos d’une centaine de mètres carrés pour vos ânes ilks seront plus enb sécurité qu’attachés nous avons cessé de mettre le courant au bout de 10 jours et aucun ennui à déplorer ce matériel ne pèsera même pas un kg mais fera le bonheur de vos ânes à la rigueur doublez le si vous avez peu qu’ils s’échappent
    une tente abri pour vos chiens ne vous coutera même pas 20€ chez décathlon
    en attendant bonne route à vous six
    cordialement
    Winfried

    1. Salut Winfried. Merci pour tes conseils. Un ami vient de nous donner une vieille tente. On recycle !!!!
      Pour la cloture, on va effectivement regarder. Marius a toujours été habitué à la longe de 10m… on va voir ce que l’on fait !!

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !