close
8

La soirée d’hier était très sympa : à la belle étoile, à la lueur des veilleuses de la voiture et des frontales, un pique-nique joyeux avec quatre membres de « Solidarité Elisa  » dont Marie, la présidente, Domi, Dany et Jacky…

J’ai aussi commencé à ré-équilibrer les sacoches de Marius : j’emporte toujours trop et surtout avec Malone, c’est plus rassurant d’avoir une certaine autonomie de nourriture.

Mon sac est un peu plus chargé avec les vêtements de Malone. J’ai donc transféré certaines choses d’un côté à l’autre et j’en ai profité pour délester notre équipage de quelques charges inutiles. Les amis de « Solidarité Elisa » les ramèneront en repartant demain, puisqu’ils dorment dans un gite à proximité.
unnamedLa nuit a été fraîche : nous sommes à plus de 1300m. Petit vent sur un ciel couvert. Polaire et bien emmitouflés dans le duvet. J’ai peu dormi, réveillé souvent pour vérifier que Malone ne se découvre pas… et par Marius qui s’est mis à braire, sans doute inquiet de cette première nuit dans la nature. Bref, à six heures et demi, j’étais debout ! J’ai laissé dormir Malone et Agathe…Puis voyant le ciel noircir, j’ai du réveiller Agathe et , aux premières gouttes, j’ai aussi réveillé Malone pour éviter le duvet mouillé !!!

Pendant qu’il émergeait, j’ai fini de ré-équilibrer les sacoches et de sortir tout ce qui n’était pas indispensable !

Vers 9h, nous arrivons à l’auberge de la Source de la Loire. C’est sur le terrain du propriétaire que nous avons dormi. Une connaissance m’avait recommandé à ce monsieur, Eric, que nous n’avions pas vu hier. Il nous accueille chaleureusement, nous offre cafés et chocolat chaud… puis revient avec des cadeaux  pour Malone : un bâton de marche et un saucisson !!!!!

Les amis de « Solidarité Elisa » nous rejoignent, ils embarquent le surplus de bagages que j’ai enlevé, et nous voilà repartis vers 10h30/11h sur le chemin,  le GR3, qui nous avait amenés au Gerbier en 2013.  Bouts de chemins et bouts  de routes, le coin est peuplé de nombreux touristes et de vendeurs de souvenirs.

unnamed (3)

Je suis rassuré car l’herbe est encore verte pour Marius. Je craignais la sécheresse.

5

 

 

 

Nous partons donc avec le soleil : il fait chaud, puis frais quand passent les nuages…quelques kilomètres, nous arrivons sur le GR7… on commence à entendre gronder au loin le tonnerre. Le ciel s’assombrit.. la pluie arrive, de plus en plus forte, puis un gros orage. Arrivés au gîte de Villevieille, en même temps qu’un famille accompagnée d’ une mule, nous nous mettons à l’abri sous un hangar de la ferme.

6

Le propriétaire de la ferme-gîte nous fait savoir qu’il y a de la place à l’intérieur et nous rentrons. En plus de la famille, loge aussi un cavalier et une autre famille avec un âne.

Il y a des enfants et Malone est ravi !
La pluie ne cesse de tomber et le vent souffle fort et froid.

Nous terminerons là,  vers 16h, aux abris,  cette courte journée de marche (environ 5 ou 6 km!!!). Un brouillard épais est tombé…on ne voit rien à dix mètres et nous serons bien au chaud et au sec pour passer la nuit !!!

Nous allons prendre un repas en commun avec les autres voyageurs. Malone est heureux et s’approprie bien la rando, malgré le mauvais temps. Agathe a apporté un jeu d’échecs…

7

Je connais peu Agathe. Nous nous sommes rencontrés en déménageant une amie commune, et c’est elle qui m’a proposé de faire un bout de chemin avec nous…  On s’entend bien, elle aime la marche, on va faire une bonne équipe !!!

La météo pour demain n’est pas optimiste….profitons de la chaleur du moment, celle du feu de bois qui crépite dans le gîte !!!

unnamed (2)

3 commentaires

  1. bonjour merci pour cest premieres infos et marius et bonne forme pour la nuit vous utiliser quoi pour Marius afin quil ne ce sauve pas !! merci de votre reponse !! bonne route

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !