close
DSC_0338 J’ai réveillé Agathe à 7h et pendant que Malone dort encore, nous rangeons le bivouac.

Décollage vers 9h30 de Pierre Froide et goudron,  un long moment jusqu’à Cuberteyrade. Nous suivons une piste bien droite du  « GRP  qui fait le tour de la montagne ardéchoise », sur un plateau, à 1250 m, qui nous offre le spectacle de toutes les montagnes environnantes. Nous croisons quelques randonneurs puis nous bifurquons sur le GTP du Meyrenc-Gerbier.

DSC_0344

Nous passons par des hameaux en ruines, parfois une maison encore habitée…Ce sont pourtant de belles maisons anciennes en pierre volcanique, d’anciennes fermes désertées.

DSC_0354

Arrivés au hameau de Taulin, le dernier de la série, on fait une pause pour boire et donner  à manger à Marius. On continue à marcher en se demandant pourquoi on n’arrive pas encore à Massibrand…en Haute Loire. On s’arrête dans un champ pour manger et faire la petite sieste quotidienne de Malone. Puis en repartant, on fait 500m et on arrive à une patte d’oie !!! Retour à la carte : et oui, on a oublié de bifurquer à Taulin !!!

DSC_0345

Retour en arrière..et 4 km de plus dans les jambes… arrivés à Massibrand vers 17h !

On charge de l’eau : on boit beaucoup il fait très chaud sauf quand on traverse des sous-bois …et leur petit air frais qui fait du bien. Je voudrais vous raconter les parfums de la terre, des pins, des fleurs…C’est un délice !

DSC_0356

A Massibrand, je demande de l’eau à un papy,  Monsieur Moulin. Il me répond   « On n’est pas des sauvages ! ».  On discute un peu avec lui : il sort de l’hôpital où il s’est fait opéré de la cataracte et il revit car il revoit à nouveau et va pouvoir conduire, être plus autonome…Il est très touchant,  ce monsieur. Il nous indique le chemin de Freycenet La Cuche.

DSC_0362

Il y a  là des bassins de lagunages : « Le lagunage consiste à établir un écoulement lent par gravité des eaux usées dans plusieurs bassins de rétention peu profonds en éliminant le risque d’infiltration dans les eaux souterraines. Pour cela, les bassins sont rendus étanches par la mise en place d’une géomenbrane synthétique, ou plus rarement par une couche d’argile compactée. »

 

Passé L’Ortival, nous traversons une petite rivière que Marius franchit allègrement. Je me rends compte qu’il n’a pas de problèmes en eau calme. Ce doit être le  mouvement et le bruit des eaux vives qui lui font peur.

DSC_0367

Une bonne grimpette nous attend à Massigrand pour rejoindre le GR40, par une voie romaine goudronnée. Vient ensuite une forêt de sapins, puis une descente jusqu’à L’Argentière (Haute Loire) et le GR 40 ! Puis nous remontons encore jusqu’à Freycenet.  Montagnes russes : nous sommes passés de 1240m à 1140, puis 1247m) Jolis dénivelés !

Vers 18h30, nous cherchons un endroit  pour planter  la tente, après une bonne bière dans le troquet du coin. Le patron ne sait pas nous renseigner, mais une dame nous indique un champ bien herbeux, pas trop près de chez elle (car elle craint les braiements !)

C’est la dernière nuit de Malone avec nous. On en profite pour manger tranquillement et  regarder voler les étoiles filantes !!!

DSC_0364

 

 

2 commentaires

  1. Magnifique, tu nous donne envie…..quant au Pèpère avec ses chardons ….Pas mal ! quel gourmand …Allez bonne suite , ici orage et pluie….

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !