close

Il a fait doux cette nuit et nous avons bien dormi. Réveillés tôt le matin, levés à 7h et  après un petit déjeuner rapide, partis à 8h30, pour une belle journée de marche…

Au village, on s’arrête dans une boulangerie et voilà que je tombe sur Marc, un valréassien, mari de Béatrice Soulier, qui nous invite à venir prendre le petit déjeuner avec eux dans le camping où ils passent quelques jours de vacances… On apporte le pain….leurs enfants sont là et nous sommes très bien accueillis ! J’ai travaillé des années à Valréas… et je ne connaissais pas du tout leur famille. On discute un bon moment et nous repartons vers 10H…Puis Agathe va acheter des bananes…j’en profite pour envoyer les photos….il est 11h et on commence à décoller  !!!!

DSC_0322

On suit le GR , on traverse le Pont de la Loire sur la départementale, on débâte Marius par sécurité…on regarde la carte…mauvaise pioche ! Ce n’est pas la bonne direction !! Et on re-traverse le pont !!! Il est midi et quart et nous revoilà la la sortie du lac D’ Issartès !

Constat : nous nous sommes levés à 7h pour faire le tour du village en cinq heures !!!!!

DSC_0323

Après donc ce petit manège, à 3 ou 4 km du lac, Malone a faim (malgré le copieux petit déjeuner)…Nous quittons donc la grosse départementale pour un petit chemin où nous pourrons pique – niquer. Le chemin longe ou surplombe par moments la route,un petit chemin qui sent la noisette, et Malone s’arrête sous les noisetiers et fait ses provisions comme un petit écureuil…Pique nique…On avance au pas de Malone, beaucoup plus lent que le pas de l’âne !

DSC_0326

Malgré la sécheresse, nous passons des ruisseaux et des petites rivières…alors là c’est Marius qui rechigne toujours à poser ses pattes dans l’eau. Après avoir tenté toutes les stratégies, c’est la méthode  » Si tu viens pas,  je me casse..! » qui paraît la plus efficace. Méthode que Malone adopte en imitant parfaitement papa ! Et il adore !

DSC_0328

Dans la série « journée qui s’éternise »,  on arrive enfin à la commune d’Issarlès, sur la rive droite de la Loire, après un petit ruisseau et une grosse montée. Nous voilà sur l’immense place du village. Cette ville a une longue histoire : bâtie en 965,  elle fut une des « viguerie » ( cité de juridiction administrative) du plateau ardéchois. On l’appelle aussi « le petit Nice du plateau ardéchois « .  Sur cette place, il faut que je trouve de l’eau pour remplir nos gourdes. Il y a bien une fontaine, mais elle est non potable. A la recherche d’un point d’eau, je visite les toilettes publiques ou le cimetière, en général…Les toilettes publiques sont très sales, et je ne vois pas de robinet à proximité de l’entrée du cimetière…Et pendant que je cours après l’eau, il se passe une chose assez surréaliste : sur la place où Agathe et Malone m’attendent avec Marius, un sourcier est en train d’expliquer à trois ou quatre personnes, comment trouver de l’eau avec des baguettes !!!! On est morts de rire !!!!

Finalement Malone a envie d’aller aux toilettes…nous allons dans un café pour qu’il fasse ses besoins et on en profite pour prendre de l’eau ! L’épisode « eau/toilette » dure une heure …et le sourcier agite toujours ses baguettes sur la place du village ! Et c’est reparti !

Nous continuons sur ce GR « le GR de pays qui fait le tour de la montagne ardéchoise », cause de notre erreur du matin, qu’on a confondu avec le GR7 . Très beau chemin, très bien balisé…et alors qu’on allait quitter la commune d’Issarlès, on passe devant un parc de jeux pour enfants…et devinez quoi ? Malone a envie d’aller jouer ! On s’arrête évidemment. Ce sont ses vacances et on ne va le priver de jouer ! Prenons le temps, on ne fait pas la course ! Je lui dis cinq minutes…on reste une demi-heure.

DSC_0335

Puis nous prenons la direction de Chadeyre, qui commence par une grosse grimpette vers le Crouzet, sur le goudron, puis, après le Crouzet,  sur une ancienne voie romaine pavée. C’est un très beau chemin, un peu dur à cause de la montée…et qu’il fait beau et chaud aujourd’hui. Enfin ! On a bien séché et on  prend des couleurs !

DSC_0337

Malone est le centre d’intérêt cette semaine. On marche et on avance à son rythme. C’est aussi un excellent attaché de presse pour la cause et pour son papa ! Il parle à tout le monde, raconte ma vie, puis la sienne : « Mon papa il a fait ci, il a fait ça…. » Il parle, il parle… !!! Il est fier de voir que beaucoup de gens s’intéressent à ce que nous faisons. Le côté « star » de l’histoire lui plaît beaucoup et il se l’approprie pas seulement pour la « gloire » mais parce qu’il défend aussi l’objectif de la démarche…il est drôle à expliquer les 600km et les gens se régalent à l’entendre raconter…Nous, il nous saoule un peu par moments mais c’est un plaisir de le voir découvrir les insectes, la flore, d’apprendre des chansons avec Agathe et de s’intéresser  à tout   !!! Sacré bonhomme !

Sur ce joli petit chemin, nous arrivons à a commune de Mont, où nous rencontrons une dame suisse qui vit là, dans une belle maison de pierres granitiques, avec ses petits enfants en vacances. Malone branche immédiatement avec les gamins…Mais on doit continuer le chemin…Arrivés à Pierrefroide, nous demandons à un couple si l’on peut dormir dans un champ autour de chez eux. En face de leur maison, de l’autre côté de la route, ils nous proposent  un terrain herbeux pour Marius et de nous héberger chez eux dans un petit studio attenant à leur maison. Agathe accepte mais je n’ai pas envie de dormir trop loin de Marius. Nous montons la tente dans le pré et nous dormirons là avec Malone.

Demain nous partirons à la limite de la Haute Loire, vers Massibran. On va quitter le GR  pays du tour de la montagne ardéchoise et prendre le GR pays du tour du Mezenc-Gerbier.

Voilà donc une journée tranquille, la route se fait doucement, sans se presser, l’essentiel étant que Malone se fasse plaisir. Et il se fait plaisir !!!!

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !