close

Voilà donc l’équipage prêt à repartir : Emmanuel à la caméra, Pierre-Marie au son et moi… à l’âne et aux cartes !!!

7L7A0464

Il a fallu réorganiser les bagages puisque nous sommes plus nombreux, et avec du nouveau matériel ! Nous avons utilisé un pèse-personne pour équilibrer. Marius porte 35kg, mon sac en pèse 14 et mes compagnons ont aussi un sac en plus de leur matériel déjà lourd.

Partis vers 9h30, nous nous arrêtons prendre un petit café au Bouchet -St-Nicolas. Stevenson est passé par ce village. Il avait lu un ouvrage de Berthet qui mettait en scène la Bête du Gévaudan et en parle dans son livre en la nommant :  » Le Napoléon Bonaparte du Gévaudan » !!!  Il dit aussi qu’il n’avait pas peur des loups, et s’il avait un revolver, c’était parce qu’il craignait les brigands, plus que les loups !!!

7L7A0469

Nous  reprenons le GR70. Nous suivons le chemin de Stevenson,  dans le Velay, par une longue piste qui traverse les champs de lentilles (les fameuses lentilles du Puy), des pâturages, des champs de luzerne…

Nous croisons un couple de gardois avec un ami, et nous parlons de la Bête. Pour ce monsieur, la Bête est une légende et il pense, pour sa part, qu’il s’agissait d’un noble du coin, tueur en série ! Chacun son imaginaire!

Nous marchons tranquillement jusqu’à Landos où nous nous arrêtons pour un petit pique-nique  rapide et nous voilà repartis !  Entre Landos et Jagonaz, le chemin qui traverse le plateau nous permet d’observer l’ancienne province du Gévaudan.

Jagonaz :  trois agriculteurs viennent nous rencontrer, intrigués par micro et caméra. Ils acceptent de répondre à quelques questions au sujet du loup. Pour eux, pas d’alternative : « le loup est à éliminer à coups de 12 ! » Il y a eu plusieurs attaques dans le secteur, en Haute Loire et les éleveurs sont tendus !

Le fait qu’on soit trois attire davantage l’attention. La caméra et le micro peut-être…Mais c’est toujours Marius la vedette qui rend plus facile le dialogue et intéresse en priorité les gens qu’on rencontre.

7L7A0513

A Jagonas, on quitte le GR70 et l’on suit le chemin balisé avec « les pattes de la Bête », qui ne sont pas très visibles sur les portions hors GR, car, comme les couleurs des GR sont réglementées, « les pattes » ne peuvent pas utiliser ces couleurs, elles sont donc couleur violette.

7L7A0540

Une petite côte pour arriver à Freycenet. Les fermes par ici ont un aspect un peu tristes : les vaches sont sales, les bâtiments mal entretenus, et des sacs plastiques volent sur les chemins. Ce sont des sacs qui emballent les ballots de foin, laissés négligemment dans la nature. D’autres sont des emballages de nourriture…

7L7A0734

Un aspect assez peu engageant ! On n’a pas vraiment envie d’acheter de la viande, qui  n’est plus en appellation contrôlée. Ces sacs plastiques, d’ailleurs, Marius en a peur  ! Mon âne est écolo ! Il ne supporte pas la négligence des humains ! Mais ces humains là sont accueillants quand même : ils nous donnent  de l’eau de leur ferme car les fontaines ne sont pas fiables.

7L7A0532

A Freycenet, nous prenons un chemin vers le Pont de Jonchères, mais je dois faire demi-tour avec Marius, car ce chemin est trop dangereux pour lui. Manoël Atman, qui a tracé ce chemin de la Bête, m’avait prévenu. Emmanuel et Pierre-Marie prennent le chemin et Marius et moi un autre plus adapté et nous nous retrouvons plus loin. Manoël aussi nous a rejoint dans un champ pour nous donner des précisions sur les lieux et nous propose de nous conduire demain secrètement dans une lovière (la tanière où la louve met bas). Manoël affirme que le loup a toujours été présent en Lozère : ils sont assez nombreux et n’ont jamais quitté le pays.

Depuis Jonchères, nous voyons le pont métallique qui enjambe l’Allier et sert de « frontière » entre la Lozère et la Haute Loire. Près de ce pont,  s’élève un château en ruines.

Demain, nous serons en Lozère. en attendant, nous trouvons un champ sur les hauteurs de Jonchères pour planter nos tentes. Emmanuel et Pierre-Marie ont une tente pour eux et tout leur matériel.

7L7A0548

Et la première soirée du nouvel équipage se passe sous un magnifique ciel étoilé.

7L7A0548

 

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !