close

La journée a mal commencé. Mauvaise nuit : nausées, vertiges vers 1h du matin.

DSC_0519

Je me lève tôt, bien décidé à arriver dans les temps, mais je suis patraque.

DSC_0520

Je pars vers Chadron, en passant par des petits hameaux. En cheminant, je téléphone à Monique pour le blog. Pendant qu’on papote, des personnes viennent me parler :  » Vous venez d’où ?…Vous allez où ?… Vous voulez de l’eau pour votre âne ?… Je vous offre un petit café ?… » Je réponds et laisse mon portable ouvert car Monique aime bien partager ces moments là quand on s’appelle dans la journée. Pendant je cause avec ces charmantes personnes, je pose mon téléphone sur le bat de Marius : Monique peut entendre, et moi je continue à répondre aux questions…Seulement voilà, vous me connaissez ! J’oublie que j’ai posé le téléphone et je débâte Marius !!! Et crac !! EXPLOSE le téléphone !! Je demande si quelqu’un peut m’en prêter un, un monsieur me propose un appareil qu’il n’utilise plus mais c’est un téléphone avec une grande carte SIM et la mienne est petite, ça ne marche pas !!! Une dame m’offre alors de mettre son ordinateur à disposition pour que je puisse envoyer des messages par fbook. Je préviens Monique, entre autres.

Et je repars ! Confiant, je sais que je vais trouver une solution. On trouve toujours! Mon objectif est maintenant d’arriver au point de rendez-vous avec l’équipe de production.

Je prends le GR de liaison pour rejoindre la départementale, traverse la Loire au pont de Chadron, prends la direction de Collandre. Je m’arrête dans un petit hameau et demande s’ils ont une connexion Internet. Aux regards qu’on me lance, je devine que la technologie n’est pas arrivée jusqu’ici !!!

Je choisis le goudron pour aller jusqu’à Mussic car le chemin indiqué est occupé par des ronces, puis je reprends un chemin, caillouteux, celui là. Je ne sais pas si Marius en a marre des cailloux parce qu’il a mal à ses sabots, toujours est-il qu’il préfère maintenant marcher dans l’herbe sur les bords du chemin. Comme il est très malin pour choper l’herbe en marchant, je pense aussi que c’est par gourmandise !

Arriver à Solignac vers midi et demi, un dimanche et s’imaginer trouver des cartes d’état major… oui, je suis naïf !!  Mais je n’ai plus de téléphone, donc d’ internet pour consulter les cartes….Il y a deux cafés ouverts : le premier n’a pas de connexion. Le second a une affichette sur sa porte : « Connectez -vous avec Orange » … Je demande gentiment à la dame si elle a de la wifi. « Non,me répond-t-elle … devant sa box Orange!! » Je n’insiste pas et bois mon café. Peut-être a-t-elle compris que je lui demandais un whisky ????

Je rebâte Marius et repart. Je rencontre un cycliste à qui j’explique mon problème. Il s’éloigne, puis me rattrape et me dit que sa femme a un téléphone et que je peux passer des coups de fil. Ce que je fais. Merci, merci !

Vue l’heure, je ne reprends pas le GR mais une voie verte (ancienne  voie de chemin de fer aménagée pour les randonneurs et surtout les cyclistes) et Marius avance d’un très bon pas! Nous faisons ainsi 11 ou 12km de voie verte (en fait sur du gravier noir ) mais on avance bien. Nous passons à Costaros, nom à consonance espagnole qui évoque déjà Compostelle !!!

La végétation est différente de mon premier passage par ici …c’était au printemps et l’herbe était plus fournie mais heureusement, il en reste encore assez pour Marius !

Encore 1 km et demi pour reprendre le GR 70 et encore six pour aller jusqu’au Bouchet St Nicolas où m’attend l’équipe du tournage.

J’y arrive à 20h et nous nous retrouvons au point de rendez-vous, dans le village.

Il y a là Emmanuel et  Pierre-Marie, caméra et micro, Victorien qui s’occupera de venir nous ravitailler  tous les deux ou trois jours ( batteries et rushes, plus la nourriture qu’on va lui laisser pour ne pas trop se charger) et Pascal, un ami de Pierre-Marie.

Nous montons le campement à moins d’un kilomètre à la sortie du Bouchet St Nicolas, dans un parc public, suffisamment vert pour Marius.

Et nous passons une très bonne soirée, malgré le froid que quelques bières nous font oublier !!!

 

( photos à suivre…)

 

Un commentaire

  1. bonjour je voie les problemes g déja rencontrer sa , mais avec un peu de patience on s’en sort toujours . Bon courage a vous deux et bonne route ……

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !