close
Lundi 1er septembre 2014

On se réveille difficilement au camping. Marius à brait toute la nuit, habituellement il ne le fait que quand on est loin de lui, mais en l’occurrence notre tente était plantée juste à côté de son pré. C’est peut être la proximité de 2 ânesses dans un pâturage un peu plus haut qui le faisait chanter. 
Mais ce matin, on ne peut qu’admirer l’aube sur la vallée : Le soleil commence à percer à travers la brume et à illuminer les champs et pâturages, wahou ..! 

Le soleil pointe à l’horizon

Après un petit déjeuner dans la salle commune, on récupère notre linge, lavé à la main la veille au soir. Il sèchera dans la journée sur le bat de Marius. Un merci à la propriétaire du gite équestre qui nous a fait cadeau de la nuit au pré de Marius ! 
On prend la route vers Voiteur, ou nous arriverons dans l’après midi, après avoir traversé les bois de Touiller, Frontenay, de la Tournelle et de la Maleria. De très belles forêts, quoique parfois un peu boueuses, et des chemins jonchés de feuilles mortes dont Marius se régale. 

« il fait mal aux pattes votre chemin !! Je reviens seulement si on va marcher sur du moelleux !! »

Quand le chemin est trop caillouteux à son goût, il fait son Marius, quitte le chemin pour s’enfoncer dans la forêt, et s’arrête à quelques pas de la, avec l’air dire : « il fait mal aux pattes votre chemin !! Je reviens seulement si on va marcher sur du moelleux !! ». On lui répond : « Marius, prends sur toi s’il te plait, ce n’est pas n’importe quel chemin, c’est une voie romaine encore pavée ! » 
 Avant d’arriver à Voiteur, nous passons le charmant village perché de Château-Chalon, qui semble avoir plus de restaurants et de caves que d’habitants. 

L’église Saint-Pierre de Château-Chalon

La commune est fière de mettre en avant son « ancienne école » fermée ou l’on retrouve l’ambiance des années 1880-1830 grâce au mobilier, matériel… Bref un village musée mais gratifié du label « plus beau village de France ». Et aussi : une AOC sur le vin jaune, dont se délectaient déjà les Romains !
Le village de Château-Chalon a été construit sur l’arête du plateau dominant la vallée de la Haute Seille. Jusqu’à la révolution, le village abrita une abbaye de bénédictines. Aujourd’hui, il ne reste malheureusement que des ruines mais en flânant autour il est possible de sentir tout le mystère qu’elle renferme encore. L’église paroissiale Saint-Pierre est caractérisée par un mélange d’art roman et début art gothique. D’étonnantes peintures murales et un mobilier riche enrichissent son intérieur. 

Château-Chalon village perché a une vue imprenable sur la vallée et le vignoble

À Voiteur, on stationne Marius devant le supermarché le temps de se ravitailler pour les prochains jours. Puis nous allons pique-niquer au bord de la rivière Seille, et profiter des fruits et légumes frais (melon / jambon cru, régalade !) qu’on vient d’acheter, ça fait du bien !! 
On poursuit notre chemin à travers les coteaux, on grimpe, on grimpe, on a une très jolie vue sur la vallée et la cité médiévale de Château Chalon en contre-plongée. On reprend de la forêt puis des vignes à nouveau, Marius est content car on marche sur de l’herbe douce pour ses sabots et pour nos pieds aussi ! Tout au long de la journée, on a pu admirer le paysage vallonné grâce aux nombreux points de vue, aménagés pour le touriste de passage dans le jura, dont la plupart prennent leur quartier à Beaume-les-Messieurs, tout près d’ici. 
Le soleil commence sa lente descente sur la région, la nuit arrive doucement…
Il fait presque nuit quand on arrive à Lavigny. Difficile de trouver un champ ou planter la tente dans un village si viticole ! Heureusement, alors que Marius se deshaltère dans la fontaine du village, une dame sortant de sa maison, vient à notre rencontre, étonnée ce inhabituel convoi. Elle nous propose son jardin pour camper, et finit par nous mitonner une petite omelette au fromage dans sa cuisine ! C’est autour d’un verre de crémant, de leur propre production, que nous faisons connaissance avec Hélène et Luc. Leur « maison du bonheur » est chaleureuse et accueillante : ils aiment recevoir leurs amis, avoir du monde, rire et boire, ils communiquent une vraie générosité.
C’est sur la terrasse qu’on installe matelas et duvets, enchantés par cette belle rencontre. (Et pour Steph, aussi un peu séché par les verres de crémants, mais chut …!)

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !