close
Vendredi 22 août 2014

Ce matin je suis réveillé par les tronçonneuses et le fracas des arbres qui s’écrasent au sol.
Nous sommes prêts vers 9h00 et je décide de passer au monastère avant de décoller.
 

Vue générale du Monastère

Le Val de Consolation est situé sur un site
naturel remarquable du paysage franc-comtois, non loin de la frontière
suisse, une reculée du massif du Jura abrite le Val de Consolation. Un
ermitage dédié à Notre-Dame de Consolation y est érigé au Moyen Âge,
alors que des ermites sont retirés dans ce lieu isolé. Au XVIIe siècle,
suite à un vœu, un monastère est construit ; les bâtiments renferment un
cloître sur trois côtés, le quatrième étant occupé par l’église.
Désaffecté à l’époque de la Révolution, l’édifice est transformé au XIXe
siècle en séminaire. Le site est actuellement géré par l’Association
Artisans de paix – Val de Consolation.

Avant de partir, je fais un petit check-up de ma messagerie vocale et il se trouve que j’ai des appels à donner afin de gérer au mieux des affaires importantes.  Cela m’a pris pas mal de temps et il est déjà 14 heures !
Que fais-je ?  J’y vais,… j’y vais pas… ???
Bon, une petite crêpe et on verra après !
Finalement, je décide de rester là pour la soirée, vue l’heure déjà bien avancée.

 
Tout au long de mes voyages, il y a des lieux ou des endroits, où il m’est vraiment difficile d’en partir et ce lieu en fait partie.  Autant de calme… si reposant ….

Entrée du parc du monastère



Je vais donc faire une visite plus approfondie des lieux et en profite pour faire un petit tour dans le parc, mais je n’ose pas m’éloigner de Marius car il y a beaucoup de visiteurs et notamment des enfants.  J’ai toujours peur d’un coup de sabot ou d’une morsure quand les enfants viennent lui donner à manger.  Dans ces cas-là, je ne suis pas tranquille.


Vue extérieure du Monastère

Mes sacoches non plus, ne sont pas loin de Marius du coup !  Et voila qu’il reprend ses mauvaises habitudes de fouiller et de faire « main basse » ou plutôt « sabot bas » sur tout ce qui est comestible !
Verdict du jour : une boule de pain de campagne fraichement cuite avalée en deux-deux !  Merci Marius !!!  Sympa !  Bon ok tu as fait rire tout le monde, mais ce n’est pas une raison !

Roue à Aube à l’entrée du Monastère

Je remonte donc ma tente que j’ai réussi à réparer tant bien que mal avec du sparadrap que j’avais dans ma trousse de secours.  Bon, elle n’a plus sa forme d’origine, mais ça ira bien !
Le soir, les boulangers du site (ils sont trois) m’invitent à me joindre à eux pour venir manger leurs délicieuses pizzas.  Je me suis régalé !  
Il y avait aussi les bénévoles, ainsi que les personnes qui sont venues suivre le stage dont le thème est « Incarner l’Utopie ».  
Programme qui parle….
J’ai beaucoup discuté avec eux, et en particulier sur le voyage.  Tout un tas de questions sur le fait de savoir comment on fait pour partir, quelles affaires faut-il prendre, comment attelé un âne à une roulotte, etc.. ? 

Intérieur de l’Eglise

Pendant ce temps, Marius était dans le
parc et je ne sais pas s’il ressent la zénitude du lieu, mais je l’ai
rarement vu aussi calme.

Il n’a dû m’appeler que deux fois dans la soirée !

Façonnage à la main des 250 kg de pain

Avant d’aller me coucher, j’ai passé un bon moment à regarder les boulangers façonner leur pain avec amour.  Aucune machine, tout est fait à la main comme au bon vieux temps…

Tags : marius tour 2014solidarité élisa

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !