close
Marius Tour 2014 : du Jura au Vercors

Jour 18 : On s’enfonce en terre jurassienne

Dimanche 31 août 2014

La nuit a été bonne dans la gloriette, à l’abri du vent. On se réveille face a de nouveaux paysages : des vignes, à perte de vue, qui remplacent les pâturages de vaches montbéliardes (ciao le comté, ici c’est le vin jaune !!! Très sucré car ces cépages se vendangent après les premières gelées.

Le vin jaune a une couleur jaune or, d’où son nom! Il doit sa renommée à ses qualités organoleptiques ainsi qu’à son élaboration aussi originale que mystérieuse.

On quitte le belvédère de Pupillin par la départementale, et on prend la direction de Poligny par le bois de Buvilly. Les premiers sentiers en sous-bois ne nous offrent pas encore de vue sur la plaine, mais nous protègent de la fine pluie qui tombe ce matin. Le ciel est très gris et le soleil ne percera pas avant la fin d’après midi (ciel bas et lourd..). Pas le temps d’avoir froid cependant grâce aux montées successives jusqu’à la grande corniche. On redescend jusqu’au village de Chamole avant de prendre une bonne rincée. Puis le Jura reprend ses droits : ça monte, ça descend, ça remonte ! On a ensuite une jolie vue sur le centre de Poligny, capitale du comté, sa vieille église et ses fortifications. 

Vue d’ensemble de la ville de Poligny

À la sortir du village, on croise successivement 2 personnes qui visiblement sont disposée à nous faire la conversation un bon bout de temps. On leur explique gentiment qu’il nous faut reprendre la route ! Et la vieille border collie de la dame en avait aussi un peu après Marius ! Il nous reste 8 km à faire avant d’espérer se poser au hameau des Bordes, ou on a repéré un gite équestre qui pourra peut être nous accueillir. Le chemin qui nous y mène descend doucement mais sûrement et Marius hésite à y aller. Finalement il se débrouille très bien, il avance doucement et avec prudence. On passe devant la grotte de Roncevaux. 
L’étape se termine par une bande de forêt de feuillus et sous une bonne averse. Les Bordes offrent un très beau panorama sur la vallée. 

Malgré un ciel gris, la vue sur la vallée est magnifique

La propriétaire du camping n’est pas la mais après un coup de fil sur son portable, on installe notre tente et Marius profite d’un pré bien vert. Pour nous, une douche chaude qui fait du bien, et une régalade de semoule au poulet dans la grande cuisine commune de la guest. 

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !