close
Marius Tour 2013

Jour 32 – Samedi 17 Août – Trop à la bourre, il faut revoir les parcours …



Ce matin je me réveille avec un œil tout gonflé !  J’ai dû me faire piquer cette nuit !
A 8 heures pétantes je suis à l’IME pour retrouver Xavier et son Directeur.  J’explique ma démarche auprès du personnel encadrant.  Nous discutons un long moment et Marius suscite beaucoup de curiosité de la part des personnes handicapées.


Mon dortoir de cette nuit

 Xavier me demande si je veux en profiter pour prendre une douche et j’accepte. 
Marius est toujours dans le parc et j’en profite pour faire quelques courses.
Sachant que les résidents sont aux petits soins pour Marius, je le laisse sans me faire de souci !
A mon retour des courses, nous faisons une belle photo de groupe avant de repartir.
Je salue une dernière fois tout le monde et remercie infiniment Xavier et son Directeur pour leur accueil.

Avant de quitter la ville, je vais acheter des cartes IGN, car j’en ai grand besoin pour trouver mon chemin !
Eglise Saint Roch

Je passe devant l’église Saint Roch qui est en fait, l’ancienne chapelle du château médiéval qui domine la ville sur un socle volcanique de basalte.

Château médiéval de Montrond les Bains

Très belle bâtisse médiévale remaniée à la Renaissance.

Après le partage des terres en 1173, le château de Montrond fut
édifié par les Comtes du Forez, pour assurer la sécurité de la région.
Il fut construit sur une éminence basaltique au centre de la plaine du
Forez (un mont-rond, seul point élevé de la plaine sur la rive droite de
la Loire, particulièrement bien placé). Il devint un poste de
surveillance particulièrement bien placé. En 1302, il fut la propriété
d’Arthaud de St Germain dont la famille prit au XV siècle le nom
d’Apchon.

La renaissance vit alors l’édifice se transformer en un fabuleux château, lieu de réjouissances et fêtes grandioses.
 

La ville de Montrond les Bains, tire son nom de deux éléments.  Le premier Mont Rond en référence à la butte volcanique sur laquelle est édifié le château, et le second,  c’est sa particule que la ville obtient en 1938 suite aux travaux qui firent apparaître des nappes d’eau fortement minéralisées et ayant une température de 28°.
Je quitte la ville en reprenant l’ancienne voie de chemin de fer et m’arrête assez rapidement pour manger un bout et surtout consulter mes cartes.  Je suis très inquiet de savoir comment couper pour me permettre de gagner du temps.
 

La première partie que j’emprunte de cette ancienne voie de chemin de fer est bien différente de maintenant.
Au début, il n’y a plus de rail et nous marchons sur des cailloux, alors que maintenant, les rails sont toujours visibles.
J’arrive à la gare de montrond et traverse la voie ferrée, ensuite, je prends la voie verte qui longe pendant un moment la voie ferrée et qui se termine à Bellegarde en Forez.

Voie verte

 Après quelques kilomètres, je me pose plein de questions, savoir si je poursuis l’itinéraire que j’avais tracé ou pas !  Initialement, je devais passer à Saint Cyr les Vignes, mais je décide de passer plus au sud !
Je m’approche des Monts du Lyonnais et ça commence à monter.


J’arrive à un lieu dit qui s’appelle « La Montagne » et je mets le cap sur Maringes. 
D’ici, nous avons une magnifique vue sur la vallée et les Monts du Forez.
Peu avant d’y arriver, une dame en voiture s’arrête.  Je lui demande ou je suis et lui explique mon désarrois.
Elle m’invite pour boire un verre chez elle et me dit qu’elle n’habite pas très loin.  Elle m’explique où ça se trouve… qui sait, c’est peut-être sur ma route, selon où je décide d’aller ! 
 

Et une petite douche en passant !

C’est au hameau de Neyrieux que je m’arrête chez cette personne.
Là, je fais la connaissance de son mari.  Tout en nous désaltérant, nous regardons les cartes pour essayer de voir où je pourrais passer pour gagner du temps.
Voyant l’heure tourner, ils me proposent de rester manger avec eux et de m’installer dans leur jardin.  Et bien entendu, ils me proposent aussi d’utiliser leur douche !
Ce qui fait au total, trois douches en quarante huit heures !!  Grand luxe la rando cette année !




Je cherche en vain à rattraper mon retard et au contraire, au lieu de gagner du temps, j’en accumule de plus en plus, car je marche aussi de moins en moins !
Finalement, la seule contrainte de cette randonnée au pas de l’âne, c’est de courir après le temps et ça me convient de moins en moins.
Au début de ma randonnée, j’ai pris beaucoup de temps pour discuter avec les gens et au fur et à mesure que le temps a passé, la dernière semaine est devenue plus stressante.  Ceci est aussi dû aux aléas du parcours, mais il faut malgré tout avancer et trouver une solution pour être dans les temps.
Au delà du fait de discuter avec les gens, ce qui est important, c’est de profiter de chacune de mes rencontres.
Habituellement, voyant mon retard, je n’aurais pas accepté l’offre de ce couple et aurais dû continuer, mais je l’ai acceptée et vais profiter pleinement de cette nouvelle rencontre …

Tags : cote d’orHaut Forezheureux qui comme mariusmarius tour 2013Mont d’UzoreMontrond les Bainsrandosolidarité élisa

4 commentaires

  1. Oui l’important ce sont les rencontres et si tu n’arrives pas au bout du chemin prévu, et bien, tu feras venir le van ailleurs! C’est pas grave ! Ce n’est qu’une compétition envers toi-même !! Profite des gens, des paysages et des douches !!!!

  2. Je vois que tu deviens un vrai nomade!!! C’est ça le bonheur du voyage, la rencontre avec des gens et des pays….ages!!! La différence entre toi et nous, c’est que nous, on a tout notre temps pour faire des rencontres!!! Bises frangin!!

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !