close
Marius Tour 2013

Jour 18 – Samedi 3 Août – Om mane padne om… Marius sur le chemin de la zénitude

Pendant la nuit, j’ai pris l’orage et j’ai dû monter la tente en catastrophe vers 1heure du matin.  Finalement il n’a pas beaucoup plu …
Avant de partir du centre bouddhiste je vais dire au revoir à Hugues et bois mon dernier café avec le belge rencontré hier soir.
Nous décollons vers 9 heures et revenons sur le chemin que nous avions fait la veille jusqu’à Charbonnat, mais il faisait beaucoup plus frais car le ciel était encore nuageux.
C’est avec beaucoup de regrets que je suis parti de ce temple, mais beaucoup plus zen et détendu.  J’ai pris beaucoup de positif…envahi par une étrange sensation de bien-être !

A Charbonnat, je prends un autre chemin que la veille, mais c’est essentiellement du goudron, jusqu’à ce que je retrouve le GR 13.  Ce tronçon a été un peu monotone depuis le temple, et ce, sur 11 kilomètres !
Je reprends le GR au niveau de la Combe au Loup et je retrouve enfin des chemins verdoyants…
Doucement, j’ai quitté le Morvan pour arriver en terre charolaise…. Les paysages sont nettement différents.  

On quitte les sous-bois pour les pâtures où l’on voit, bien évidemment des vaches…charolaises, bien sûr !
Elles sont très curieuses ces vaches….
Quand elles nous voient arriver, elles viennent vers nous en courant, puis une fois tout près, elles paraissent apeurées et étonnées à la fois et repartent aussitôt pour revenir quelques secondes plus tard !! C’est assez amusant de les voir faire !
Nous voyons encore quelques champs de céréales, essentiellement du maïs, et des cultures fourragères.

Pendant que je marchais, je pensais aux agriculteurs qui façonnent nos si beaux paysages.  Payagages entrecoupés par des haies qui permettent de préserver une faune essentielle à notre environnement.
En sortant de Charbonnat, Eric est venu me retrouver pour me ramener une casquette.  Il m’a même laissé le loisir de pouvoir choisir celle que je préférais car il en avait apporté plusieurs !  J’ai donc dû me décider sur une casquette Mac Do, une casquette porsche carrera ou une chapka russe sur laquelle était apposée l’insigne de l’URSS sur le front et qu’il avait pris soin de retirer.  Pour la chapka c’était un non assuré car il fait beaucoup trop chaud, mais la blague était bien bonne !  Quant aux autres …. bref……. pas vraiment un choix, mais une réelle nécessité……. quoi qu’il en soit, le ridicule de tue pas !
Eric est une vraie mère pour moi  !!!! Merci mon Ami !
Il m’a aussi apporté tous les articles de presse qu’il avait publiés ces derniers jours, c’est très gentil d’y avoir pensé.
Comme à chaque fois, l’heure est venue de nous quitter et de reprendre chacun nos chemins…

Vers 19 heures, je rencontre Hervé, un éleveurs de moutons, de bœufs et de volaille.  Je me suis arrêté à sa ferme pour lui demander de l’eau, et savoir également où je pourrais passer la nuit avec Marius.  Il me propose de me poser près de sa maison.
Nous avons mangé ensemble en partageant nos provisions respectives.  Nous avons beaucoup discuté de choses et d’autre et notamment des difficultés de l’agriculture, de l’élevage (maladies, OGM, scandale alimentaire …), des problèmes des cours de la viande et de la nécessité de manger local pour préserver notre agriculture et que nous vivons dans une société de consommation.  A-t-on besoin de tout ce que l’on a et pour quoi faire ? 
Nous avons également parlé du fait que les agriculteurs n’ont plus le droit de re-semencer leur propre production et on s’est fait la réflexion de savoir pourquoi on ne réagit pas et que personne ne se bouge …
Hervé me raconte aussi l’histoire de sa maison.  C’est une bâtisse très ancienne qui date du Moyen Age et qui a évolué à travers le temps.  C’est une très belle architecture qui a traversé des siècles et des moments tragiques.  Hervé me parle d’un incendie, mais la maison est toujours là et elle est toujours habitée !
Nous avons eu des discutions très intéressantes, mais aussi très enrichissantes.
Ce qui me plait avant tout lors de mes randonnées, c’est de pouvoir échanger sur de multiples sujets avec des gens qui les vivent au quotidien.
Je passerai donc ma nuit près de cette ferme aux Monts Chanins, tout près de la montagne de la Garde …




Tags : bourgognecanal de bourgogneheureux qui comme mariusloiremarius tour 2013rigole de l’ArrouxRoannesolidarité élisa

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !