close
Chemin de Stevenson 2012

Jour 15/ De nouvelles rencontres

Ce matin, j’attends avec impatience le retour du soleil…Il est là !
Je prends le temps de mettre de l’ordre dans les sacoches. Mes affaires sont encore très humides, cette nuit l’herbe est toujours mouillée…et je repars vers 9H15.
Nous prenons une petite route, peu fréquentée, puis la départementale qui mène à Alès…retour à la civilisation…là, ça roule !!!!Mais les automobilistes sont très prudents et attentifs à notre équipage.
Je retrouve des sourires, les saluts complices des enfants dans les voitures, des signes de sympathie et ça fait plaisir ! Les gens sont à nouveau contents de voir un âne !!!!!!!!

Arrivés à Alès, j’attache Marius à un poteau de signalisation. Arrivent un facteur et le locataire de la maison voisine qui m’ offre un café et des brioches. Ils sont très gentils, surpris et admiratifs de notre voyage.
Très enthousiastes aussi : ils m’encouragent, m’entourent…ça change !!
Ils sont heureux de voir Marius et je retrouve ces sentiments déjà découverts lors des précédents voyages : Marius évoque chez beaucoup de gens  la douceur de l’enfance et pour les anciens, les véritables souvenirs d’une époque où les ânes étaient les compagnons indispensables des campagnes.
Dans la ville, c’est la même chose : Marius super star !!! Etonnés de voir un âne dans la ville, les enfants s’arrêtent, interrogent, viennent le caresser.
Mais c’est compliqué la ville , avec un âne ! Evidemment, ce n’est pas adapté ! Je crains toujours qu’une sacoche arrache un rétroviseur, on emprunte les trottoirs qui sont souvent encombrés…Moi, je suis un peu tendu ! Je marche la pelle à la main au cas où Marius déposerait son crottin sur les trottoirs…
Je passe près de la gare, dans des quartiers un peu anciens et la difficulté en ville, c’est de trouver le meilleur accès pour en sortir !
Je quitte Alès vers 15H direction Nord. J’ai l’intention de prendre le GR44C mais dès que j’arrive au chemin, je m’aperçois qu’il y a encore des marches à grimper et des blocs de rochers. Tant pis, je retourne sur la départementale en direction de Canabias. Un peu de goudron, puis j’accède à un chemin direct vers Canabias.
Ici, une dame me fait un don de 5€. J’ai oublié de vous  le dire,  mais Arnaud aussi a fait un don de 10€ pour « Elisa » …En général, il ne donne pas, m’a-t-il dit, comme beaucoup de gens qui se méfient , ne sachant pas où va l’argent,  mais il a été convaincu cette fois de l’intérêt de l’association.

Arrivé à Canabias…. panique ! Je me rends compte que j’ai perdu la pochette où se trouvent les cartes IGN !!! Il y a aussi dans la pochette 10€ et un peu de monnaie…Sans mes cartes, je suis perdu ! Je reviens sur mes pas pour chercher et je rencontre des personnes très aimables qui proposent de garder mon sac et Marius pour que je retourne plus vite à la recherche de la pochette.
Je la retrouve sur le chemin, elle avait du glisser de la sacoche…tout y est …sauf la monnaie..quelqu’un s’est servi au passage mais peu importe puisque l’essentiel n’a pas été prélevé !!!

Je suis vraiment soulagé, vous imaginez ! Les personnes qui ont gardé Marius pendant ma recherche s’appellent Yohan et Christie. Ils sont très sympas, avenants. Ils m’invitent à manger avec eux et à passer la nuit dans leur jardin , mais ce n’est pas un bon endroit pour Marius ( pas assez d’herbe).
Je reprends donc sacs et âne et m’en vais, en quête d’un champ pour la  nuit.
Nouvelle rencontre : Cyril et son petit garçon Valentin, adorables. Ils m’indiquent un coin pour installer la tente et pendant le trajet, les voilà qui reviennent vers nous avec un casse croûte préparé par Valentin lui -même !!! Je suis très touché par ce petit garçon, son sourire, sa générosité. C’est là qu’on se dit que le voyage, c’est aussi  ces moments formidables où un petit garçon vous redonne envie de croire en l’Humanité.
Et comme, décidément, c’est une bonne journée, Christie et Yohan me rejoignent dans le pré avec un pique- nique pour poursuivre la rencontre et passer la soirée avec moi.
Du soleil dans le ciel et dans le coeur aujourd’hui !!!
Moi qui pensais ne plus faire de rencontres, voilà qu’elles se multiplient et… c’est que du bonheur !!!!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons
Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !