close
Nous voilà de retour après une traversée du Vercors de 450 km.
Malgré les douleurs, les courbatures et les ampoules, nous sommes allés au bout de ce périple de 23 jours qui nous a conduits dans des paysages magnifiques, sublimes, époustouflants.
De col en sommet, de sentier en chemin, de montagne en plaine, chaque jour nous avalions plusieurs dizaines de kilomètres. A chaque pas, notre objectif en tête : récolter des dons pour le petit Gabriel. Une pensée qui ne nous quittait pas et qui nous faisait oublier nos maux.
Nous garderons de cette aventure de nombreux souvenirs…
Tous les matins, le même rituel :  dégonfler nos matelas, démonter notre tente, ranger nos duvets, … brosser, bâter, équilibrer des sacoches de Marius et Bandit. Tous les soirs, le même objectif : trouver un endroit suffisamment enherbé et un point d’eau pour nos deux compagnons de voyages. Nos deux ânes qui, sans rechigner, portait nos vivres et notre matériel. Marius et Bandit ont partagé avec nous cette nouvelle aventure. Eux qui finalement n’avaient rien demandé et qui se sont vus embarquer dans ce périple de trois semaines. Jamais ils n’ont râlé, jamais il ne sont arrêtés pour ne plus avancer. Qui a dit que les ânes sont têtus ?
Après une nuit sous les étoiles, dans un gîte ou un camping, on repartait tous les matins pour une journée que l’on espérait pleine de découvertes, d’émerveillements et de rencontres…
De grands ou petits moments tout au long de ce périple mais ô combien précieux !
Qu’ils soient touristes, autochtones, agriculteurs, retraités, commerçants, ces « rendez-vous » ont été riches. Rencontres de quelques minutes, d’une heure, d’une soirée ou de quelques jours, elles furent des portes ouvertes sur des tranches de bonheur, des partages de moments forts, d’histoires de vie… Certains nous ont envoyé un p’tit mot. D’autres restent en contact avec nous…
Mais si Marius et Bandit n’avaient pas été à nos côtés, combien de personnes auraient prêté attention à ces deux randonneurs ? Combien auraient tendu la main à ces deux inconnus? Véritable lien social, ces petits bourricots ont permis tant de choses.
Ils ont ouvert les coeurs et les histoires de chacun.
Cette traversée du Vercors mais aussi l’ascension du Mont Ventoux, deux randonnée d’un total de 650 km environ en 35 jours nous ont permis de récolté près 2500 euros. Une somme a été reversée à l’association Gabriel et sera redistribuée au travers d’activités ou d’achat de matériel, contribuant ainsi au développement psychomoteur de Gabriel.
Nous profitons de cette parution pour remercier très sincèrement et très chaleureusement le maire et son équipe municipale qui ont organisé une cérémonie pour notre départ et une autre pour notre arrivée. Merci à l’épouse de Jacques Gigondan et à ses filles qui généreusement préparé des gâteaux et des boissons. Merci aux habitants de Rousset-les-Vignes pour leur présence, leurs dons, leur accueil, leur générosité. Du fond du coeur, MERCI !! Et qui sait… Peut-être à l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

4 commentaires

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons