close

Pleins d’enthousiasme, nous avons continué de marcher hier soir, puisque le jour tombe plus tard.

Nous avons traversé Propiac et à 1km de Bénivay-Ollon, nous avons fait la rencontre d’un homme devant chez lui avec lequel nous avons entamé une discussion.

Il s’avère que la conversation s’est prolongée autour d’un apéritif et de fil en aiguille, Dada nous a annoncés qu’il avait entendu parler de nous par Christelle, sa camionnette et son thé…

Il nous a alors proposés l’hébergement en pension complète et nous a invités dans sa vie… Hors du temps.

Il nous a présentés à sa petite femme, Bérangère, et nous avons passé une excellente soirée en leur compagnie.

Marius n’a pas été oublié, bien à l’abri dans une cour parsemée d’herbe fraîche et de quoi dormir en sécurité non loin de nous.

Dada est un guide de randonnée équestre et Bérangère infirmière libérale. Ils se sont installés là et tentent de vivre à leur rythme et celui de la nature, soit en quasi-autonomie, très sainement et simplement.
Ayant exercé son métier en Auvergne, comme Béné et Christelle, nous avons alors évoqué un beau passé dans cette région et il nous a racontés des moments magiques vécus là-bas, similaires à ce que Béné et moi vivons actuellement.
Quand on dit qu’il n’y a pas de hasard…
*
Sans doute la plus belle rencontre de la randonnée, car si les précédentes avaient déjà été formidables de hasard et de richesse, celle-ci est est la seule qui aura un avenir, en effet, nous avons échangé nos coordonnées et souhaitons garder le contact.

Nous avons passé une belle nuit et avons eu du mal à nous quitter ce matin.

Nous rendons aujourd’hui hommage à Bérangère, Dada et le fruit de leur amour à naître, nous avons hâte de recevoir le faire-part de naissance et de les revoir tous les deux!

Nous avons repris notre chemin, le temps est très clément, malgré le petit orage qui a traversé le vieux couple que Béné et moi formons depuis 11 jours maintenant…

L’objet de la discorde a été le passage d’une rivière grossie par les récentes pluies.
Marius, apeuré par l’eau, ne voulait pas traverser.
Quant à moi, et comme l’an dernier
je voulais que Marius s’habitue à l’eau et dépasse cette phobie.
Bénédicte n’était pas d’accord et avait également peur.

Personne ne souhaitait céder et nous avons fini par nous séparer pour bouder dans les bois 😉

Au bout d’une heure, temps nécessaire à la décompression de chacun, nous nous sommes rejoints, calmés et avons repris chemin commun.

Il est bon que l’orage éclate de temps en temps pour faire place au beau fixe.

Le terrain est rude, il fait très chaud, et nous avons accusé un dénivelé de près de 300m.
Nous avons passé le col de Coste Rayne.

A l’heure qu’il est, nous sommes en direction de Montaulieu puis de Curnier et pensons dormir à la belle étoile, dans la forêt domaniale du “Coucou”! Nous passerons normalement le col de la Vote.

@bientôt!

Tags : ânedromemariusmarius tour 2007randoVentouxvoyage

5 commentaires

  1. de bien jolies fermes et de biens gentilles personnes que tu rencontres. C’est gai au moins tu vois un autre monde, une autre façon de vivre . Le parcours diminue…Continue (c’est qu’un âne on le dit Têtu !! Le tiens a l’air de ne pas l’être il avance, il avance…. bises

  2. voilà la fin du périple et le soleil est revenu. Nous vous souhaitons pour cette dernière ligne droite une très bonne journée aussi chaude et ensoleillée que celle-ci.
    Nous rentrons de Sussargues, nous avons passé aussi une excellente journée et toute la famille vous embrasse très très fort
    Maman Tata et Tonton

  3. Tu ma dit un jour que tu avait un âne je t’ai alors dit que tu avait de la chance, moi j’en avait un quand j’étais petite a l’age de 11ans on s’est séparer j’ai changer de maison et de pays depuis j’ai toujours garder son souvenir dans mon coeur j’ai toujours aimé les ânes et c’est pour ça que je suis emue par votre histoir a tous les 2 je te l’ai deja ecris mais je te le redit je decouvre en te lisant qu’au dela de ta gentillesse tu est aussi un homme de coeur…
    J’aimerais étre un papillon et m’envoler pour aller vous faire coucou et vous dire de vive voix a quel point ton voyage ma emue.
    Je vous embrasse
    Papillon

  4. On as plaisir a lire votre carnet de bord quel belle aventure.
    je vous envoie plein de courage pour le retour a la maison, et un gros calin a marius.
    P….

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons

En ce moment dans la Boutique de Marius, découvrez notre Pack Goodies "Fin de Voyage". Ignorer

Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !