close

Malgré notre campement de fortune construit sous le auvent de l’accueil du camping, nous avons passé une bonne nuit.

Nous nous sommes réveillés vers 7h30 et nos estomacs nous ont signifié qu’il était temps de faire des courses!
En effet, hier soir, il ne nous restait plus que 200g de pâtes et 2 oranges, alors les pâtes à l’eau et au sel, on les a trouvées succulentes!

Nous avons laissé passer une averse de plus, puis séché Marius et nous sommes partis de La gautière vers 10h, après avoir longuement discuté avec les propriétaires du camping charmants et que nous avons eu du mal à quitter… Ils ont eu la gentillesse de nous donner du foin pour Marius avant notre départ.

Jusqu’à midi, nous avons bien marché, un sentier assez bon même si sur la fin, nous avons retrouvé cette bonne vielle glaise bien lourde qui colle aux chaussure et aux sabots.

Après Pierrelongue, nous sommes arrivés à Mollans sur Ouvèze, alors que son épicerie venait de fermer…
En attendant sa réouverture à 15h30, nous avons mangé deux sandwiches au bar du village et nous sommes reposés et ravitaillés ensuite, alors que la pluie se remettait à tomber et trempait Marius.

Sagement, nous l’avons débâté et pris la décision d’attendre une accalmie pour repartir vers 16h.

Mais la pluie n’avait pas forcément envie de nous faire plaisir et nous a accompagnés jusqu’à présent, alors que nous allons arriver à Propiac, où nous allons dormir.

Nous avons fait une rencontre incongrue, mais salvatrice, Christelle, qui débarque du Puy En Velay avec sa camionnette aménagée, nous a proposés une infusion que nous n’avons pas refusée, elle nous a réchauffés et réconfortés.

Car il faut tout de même le dire, la pluie qui se mêle de nos affaires depuis quelques jours n’arrange pas les choses, nous sommes trempés de la tête aux pieds, il fait froid et forcément, la patience et le moral ont leurs limites.

Alors craquer est facile, mais heureusement, nous nous soutenons et tentons de nous faire rire mutuellement, la dérision guérit bien des maux!

La nature elle aussi semble en avoir ras les ruisseaux de la pluie, partout où nous allons, les cours d’eau sont gros et chargés de boue et la terre alentours regorge.

Demain, nous allons couper un peu le fromage et rallier directement Propiac à Curnier.

Bonne soirée!

Tags : ânedromemariusmarius tour 2007randoVentouxvoyage

4 commentaires

  1. Bon ben j’ai l’impression qu’heureusement vous avez le moral. Vous aurez de belles histoires à raconter à vos petits-enfants.

    Nous avons lu le bel article de la Tribune et tu as eu droit à de la pub sur le blog. Courage et bon retour.

  2. à 900 km aussi il fait mauvais et le ciel nous couvre de son manteau gris avec ses ondées ou ses pluies diluviennes….

    Courage à vous 2…4…. le compte à rembours à commencé….
    Mais faites au maximum le plein de toutes les belles images que vous pouvez garder… les moments difficiles laisseront bientôt place à cette formidable aventure que vous avez intensément véçue… et une nouvelle source de vitalité aura pris place au plus profond de vous-même….

    amitiés
    Brigitte

  3. coucou c’est ta MERE, je suis chez ta tante a Bagnols sous la pluie, ma voiture c’est une barque.
    Nous vous faisons de gros bisous a tous les 2 + 2… on te rechauffe de tout coeur a bientôt bonne continuation et à dimanche.
    MAMAN TATA TONTON

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons

En ce moment dans la Boutique de Marius, découvrez notre Pack Goodies "Fin de Voyage". Ignorer

Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !