close
Marius Tour 2007

Lundi 20 Août – J17 : Journée cosmopolite!

Un p’tit bonjour en passant !!
Derniers regards sur cette vallée avant de rejoindre Montbrun-Les-Bains
Luc O’Brian, un sympathique parapentiste australo-irlandais.

Très curieux Marius devant ce balai de voiles multicolores

Nous avions choisis de dormir à la belle étoile pour justement avoir le plaisir de contempler les cieux illuminés, manque de bol, non seulement la couverture nuageuse nous a privés du spectacle, mais encore ce matin, c’est le froid et le vent qui nous ont réveillés!

Pour le lever de soleil, nous repasserons…

Nous avons pris le départ vers 8h30, à sec, en quête d’eau, que j’avais donné à Marius.

Comme nous voulions absolument boire un petit café, nous avons été jusqu’à une habitation où son propriétaire néerlandais nous a reçus. J’ai donc confié sa première mission d’interprête à Brigitte qui maîtrise cette langue nordique à la perfection.

Après une heure visiblement passionnante de conversation, nos gourdes pleines, nous avons enfin pu nous faire notre première mouture et étrenner par la même occasion la casserole que Jolaine nous a donnée la veille.

Le café était succulent, merci Jolaine!

Nous avons quitté Pelleret en direction de Montbrun, en longeant le fameux rocher, fondation de l’ancien fort de Mévouillon. Nous avons traversé ensuite le charmant hameau Le Col, appartenant à la commune de Mévouillon.

Il était temps de passer aux choses sérieuse et d’attaquer la grimpette vers un col au sommet duquel nous attendait un spectacle de toute beauté, un étrange balai multicolore de parapentistes. Marius n’a pas perdu une miette des évolutions aériennes, très intrigué par cette cascade colorée.

C’est là que nous avons rencontré Luc O’Brian, personnage fort sympathique avec lequel Brigitte, polyglotte dans l’âme, a conversé dans la langue de Shakespeare pendant un long moment, jusqu’à ce que Marius et moi leur demandions prestement de lever le camp.

C’est pas le tout de causer chiffons, mais faut qu’on avance… (Dixit Marius bien-sûr).

Nous avons ensuite gravi un autre col, celui des Arles, à 1012 mètres d’altitude, avec encore un panorama sublime et inédit.

La descente rapide s’est faite sur 5 ou 6 km.

Des panneaux nous indiquaient Montbrun à 10km et ce n’est qu’au bout de 20 que nous y sommes arrivés, merci la signalétique, l’humour est au rendez-vous de la journée!

Là, Raymond, un correspondant pour la Tribune de Montélimar, nous avait réservé une place au camping municipal, dont le propriétaire a accepté gentiment de nos héberger avec Marius.

Nous avons pris le temps d’installer notre campement, d’attacher Marius près de nous, de faire quelques courses, nos lessives, et avons rejoint Raymond, qui nous avait invités pour l’apéritif chez lui. J’en ai profité pour poster quelques photos.

Nous avons passé un très agréable moment en sa compagnie et avons rejoint dans la soirée le camping, dont la vue sur Montbrun est imprenable.

Demain, nous allons en direction de Buis les Baronnies.

Bonne nuit!

5 commentaires

  1. Super blog,
    il est passionnant à lire et je comprends mieux pourquoi brigitte préferé continuer sa route avec Marius.
    Nous nous occupons de Stéphanie
    Bonne continuation

  2. Ca va mieux ta cheville? Je t’avais bien dit pour la gamelle… j’aurais pu t’en monter une à St Nazaire!!
    En fait à te lire, ce qui me frappe (outre les rencontres) c’est que notre pays baronniard ne fait que monter à descendre autour de points hauts à 1000 m d’altitude… Et alors? ben une succession de paysages dont on ne se lasse pas car c’est une nouvelle découverte à chaque col.
    Allez bon retour, soyez prudents!

    Eric

  3. on pourrait pas la voir un peu ta “bouille” à toi??? histoire d’etre surs que c’est bien toi derrière tout çà??? et que tu n’as pas envoyé marius seul sur les routes!
    saches que les gens poursuivent aussi leur route dans la vallée et qu’ils t’attendent avec impatience…

  4. Et bien je ne peux te dire que …vraiment tes photos sont superbes, ton voyage est magnifique, tu y fais des rencontres, tu découvres, tu vis. merci de tous ces repoortages fantastiques….comme j’aurais voulu les vivres.
    Bonne continuation à vous deux et gros bisous. Cette fois tu es presque sur le chemin du retours.
    Saxo

Laisser un commentaire

Simple Share Buttons

En ce moment dans la Boutique de Marius, découvrez notre Pack Goodies "Fin de Voyage". Ignorer

Vous ne voulez manquer aucune de nos publications ? Abonnez-vous en laissant votre mail ici :
Abonnez-vous !